Inquiets pour leur avenir, les salariés de la CFDT de Bouygues Télécom en appellent au gouvernement

Inquiets pour leur avenir, les salariés de la CFDT de Bouygues Télécom en appellent au gouvernement

 
Alors que les discussions autour du partage de Bouygues Télécom entre les différents autres opérateurs vont bon train (Orange, SFR, Free, voire Coriolis), la CFDT de Bouygues Télécom a demandé vendredi dernier, dans une lettre adressée à Emmanuel Macron, "l’ouverture de négociations sur la mobilité des salariés et leur reconversion au sein des groupes Orange et Bouygues".
 
La CFDT explique dans cette lettre que « les inquiétudes des salariés ne cessent de croître et finiront par s’exprimer". Le syndicat affirme que les salariés, qui sont très attachés à leur entreprise et "pleinement investis dans leur travail, méritent d’être rassurés sur leur avenir". 
 
Et le syndicat de demander que "si cette fusion se réalise, la CFDT demande l’ouverture de négociations afin de faire respecter la volonté des salariés dans le choix de leur mobilité et de leur reconversion au sein des groupes Bouygues et Orange".
 
La CFDT ne voit donc pas de mobilité qu’à l’intérieur du nouveau groupe Orange Bouygues Télécom, alors que les discussions portent aussi, entre autre, sur la reprise par Free d’un partie des salariés qui gèrent le réseau et d’une partie des salariés qui travaillent dans les boutiques. Reste donc à connaitre la réaction du gouvernement, premier actionnaire d’Orange, et qui ne veut pas de casse social dans ce dossier.
 
Source : Le Figaro