29 millions d’euros, soit le montant des départs forcés à Canal+ depuis l’arrivée de Vincent Bolloré

29 millions d’euros, soit le montant des départs forcés à Canal+ depuis l’arrivée de Vincent Bolloré
 
Beaucoup de figures de la chaîne Canal+ (mais aussi des dirigeants, des cadres, des employés…) ont quitté l’entreprise depuis l’arrivée de Vincent Bolloré à la tête du groupe. Et ces départs ont apparemment coûté très cher à Vivendi : le montant de cette « purge » s’établit à environ 29 millions d’euros, d’après des informations du site Lesjours.fr, relayées par le site Ozap. La liste des départs serait apparemment très longue avec notamment quelques figures marquantes comme Celine Pigalle et Cécilia Ragueneau à la tête d’ITELE, Ara Aprikian à la tête de D8 et de D17, et bien d’autres encore. Afin de ne pas trop faire parler de ses évictions, Vincent Bolloré a placé ses hommes à des poste clé et a plutôt bien rémunéré les salariés évincés au prix de leur silence :
 
« Mais attention, on ne licencie pas : on négocie (…) la clause de non-dénigrement qu’il faut signer en échange, elle, est stricte : interdit de dauber sur Canal+, ses dirigeants, la stratégie, sinon adieu le chèque » écrit le site Lesjours.fr.
 
C’est d’ailleurs cette après-midi que la présentation des comptes annuels de Vivendi a lieu. Pas sûr que ces éléments jouent en la faveur de son dirigeant. Seul élément possiblement salvateur pour ce dernier : l’éventuel accord d’exclusivité de beIN Sports avec Canal+, qui reste encore à être validé par l’autorité de la concurrence.