Orange finalise le rachat de Jazztel en Espagne qui entraînera 550 licenciements

Orange finalise le rachat de Jazztel en Espagne qui entraînera 550 licenciements

 

C’est une fusion qui crée le débat en Espagne. Après le feu vert donné au mois de mai 2015 par la commission espagnole des marchés financiers, Orange a finalisé l’acquisition de l’opérateur Jazztel hier. Une fusion qui entraînera 550 licenciements, dénoncés par les syndicats, qui doivent entamer cette semaine des négociations avec la direction : « Des entreprises comme Orange, au lieu de parier sur des formules organisationnelles et d’optimisation des ressources, préfèrent choisir le licenciement comme seule option, recherchant une économie immédiate sur les coûts » dénonce le syndicat UGT.

 
Un communiqué transmis à l’AFP précise que « dans le contexte d’intégration d’Orange et Jazztel, une analyse en profondeur de l’emploi a été menée afin de poursuivre une activité de l’entreprise la plus efficace et compétitive possible. 550 postes de travail seront touchés par ce plan dans les centres où il y aura des doublons et 300 nouveaux postes seront créés au niveau des plateformes d’assistance à la clientèle en Espagne »
 
Orange s’est lancé dans le marché de la fibre optique en Espagne et a pour objectif de connecter 14 millions de foyers d’ici 2020. D’où le rachat de Jazztel au mois d’août dernier pour un montant de 3,35 milliards d’euros. Les deux entités deviennent ainsi, grâce à cette fusion, le deuxième opérateur télécom en Espagne avec 28,46 % de part de marché sur la bande passante à large bande, juste derrière l’opérateur Movistar qui détient lui 44,13 % du marché.