Sébastien Soriano explique la position de l’ARCEP quant au rachat de Bouygues Télécom par Orange

Sébastien Soriano explique la position de l’ARCEP quant au rachat de Bouygues Télécom par Orange

 
 
Sébastien Soriano, était l’invité ce matin de Stéphane Soumier sur BFM Business. Il a principalement exprimé son point de vue concernant le possible passage de 4 à 3 opérateurs en France avec le rachat de Bouygues Télécom par Orange. 
 
Le Président de l’ARCEP a indiqué ne pas avoir de « religion » concernant le nombre d’opérateurs optimum en France, mais a dit que l’ARCEP veillerait à ce que les opérateurs continuent à investir, et si possible, à maintenir de prix bas. « On peut avoir le beurre et l’argent du beurre »  a-t-il indiqué, c’est-à-dire des tarifs bas et de bonnes infrastructures. Mais pour cela il faut éviter d’avoir « des guerres des prix stériles, comme on peut en voir parfois entre opérateurs »
 
Sébastien Soriano a également assuré que la concurrence pouvait également favoriser l’investissement. Et de prendre l’exemple d’Orange, qui a massivement investi dans la 4G après que Bouygues Télécom ait développé rapidement son réseau 4G grâce à l’autorisation qu’il a obtenu de pouvoir utiliser ses fréquences 1800 MHz pour faire de la 4G. Stéphane Soumier a alors enchaîné en disant qu’il « n’y a jamais eu autant d’investissements dans le secteur en France que depuis que Free s’est lancé ». Une affirmation acquiescée par Sébastien Soriano