L’ARCEP présente les évolutions du haut débit et très haut débit depuis 15 ans

L’ARCEP présente les évolutions du haut débit et très haut débit depuis 15 ans
 
Dix-huit ans après la mise en place du gendarme des télécoms, le secteur des télécommunications a considérablement évolué comme le détaille le rapport final, datant de janvier 2016, de la revue stratégique de l’ARCEP .
 
L’installation plus ferme de la concurrence, l’apparition de nouveaux acteurs indépendants de l’opérateur historique, l’enrichissement des offres et le développement des initiatives publique : tous ces facteurs ont joué un rôle dans le développement haut débit et très haut débit que l’on connaît aujourd’hui. Depuis la fin du mois de septembre 2015, l’ARCEP estime que 26,6 millions de foyers sont abonnés au haut débit ou au très haut débit.
 
 
De même, l’autorité de régulation explique que, grâce à un nouveau cycle d’investissements et un nouvel écosystème numérique, les usages du web ont profondément changé à travers les années. Par exemple, le nombre d’objets connectés a fortement augmenté depuis l’invention du smartphone en 2008. L’ARCEP estime même, en basant ses chiffres sur des études GFK et de e-marketer, que le nombre d’objets connectés en France atteindra deux milliards d’ici à 2020.