L’école 42, fondée par Xavier Niel, a accueilli un « hackathon » afin de mieux lutter contre le terrorisme

L’école 42, fondée par Xavier Niel, a accueilli un « hackathon » afin de mieux lutter contre le terrorisme
 
 
Le concours était organisé ce week-end à Paris. À la lumière des événements du 13 novembre dernier, où les services de police ont été rapidement surchargés d’appels lors des attentats, la Mairie de Paris a décidé d’organiser, au sein de l’école 42 de Xavier Niel, le « hackathon » nec mergitur. Ce concours, qui a rassemblé plus de 400 informaticiens, avait pour but de trouver des innovations et de nouveaux projets dans les systèmes d’alertes d’urgence et de gestion de crises :
 
« Un hackathon est un accélérateur de projets. C’est aussi un outil qui permet de faire travailler ensemble des personnes qui n’auraient pas eu l’occasion de se rencontrer autrement » explique Jean-Louis Missika, adjoint à la Mairie de Paris en charge de l’urbanisme et du développement économique, sur le site de BFMTV.
 
Au terme de 48 heures de travail, les lauréats ont présenté quelques projets innovants comme des outils de détection en ligne des individus susceptibles de se radicaliser avec diffusion ciblée d’éléments de contre-discours sur les réseaux sociaux (Net Merger Cure), le signalement des incidents majeurs aux autorités par l’envoi automatisé de SMS et tweets en cas de saturation des services d’urgence (Navarro Hotline) ou encore un logiciel permettant, pour les forces de l’ordre et de secours, d’accéder à tous les plans des bâtiments, en 2D ou en 3D pour les bâtiments les plus importants (Repaire).