Les 12 travaux de l’ARCEP : un nouveau logo et une feuille de route bien chargée

Les 12 travaux de l’ARCEP : un nouveau logo et une feuille de route bien chargée

« Le cycle d’ouverture à la concurrence des télécoms s’achève, la concurrence est là, et l’enjeu n’est plus de l’installer mais de la faire vivre » explique l’ARCEP. Un nouveau cycle s’est ouvert : celui de la révolution numérique, mais aussi celui de l’ARCEP qui se dote pour l’occasion d’un nouveau logo.

Ainsi, en juin 2015, l’ARCEP lançait sa revue stratégique pour identifier les nouveaux défis et réorienter ses priorités, dans le cadre de ses nombreuses missions. « Dans l’idée de " pivoter ", il s’agit non seulement d’adapter la régulation, mais aussi de se demander comment le numérique peut aider le régulateur à mieux remplir ses missions, y compris pour le secteur postal, voire à transformer ses modes d’intervention dans une logique d’Etat-plateforme ». Avec un objectif : participer au succès de la transformation numérique du pays.

Organisé autour de 4 piliers et de 3 nouveaux modes d’intervention, le rapport final présente la feuille de route stratégique de l’Autorité, avec ses 21 fiches thématiques. Son objectif est de traduire la vision stratégique en actions concrètes et lisibles, s’étalant sur plusieurs années, et dont voici la synthèse (cliquez sur l’image pour agrandir). Après la phase de la réflexion, « c’est maintenant celle de la mise en œuvre ». 

Simultanément au lancement de la revue stratégique, l’ARCEP présentait neuf chantiers issus du programme de travail 2015. Six mois après leur lancement, l’ARCEP fait le point sur les travaux effectués et les éventuelles suites à donner à de nombreux sujets : Partage des réseaux mobiles, l’internet des objets et les villes intelligentes, la tarification des réseaux d’initiative publique FttH, la tarification de l’accès au réseau cuivre, etc.