Mariage Orange/Bouygues : selon des analystes, la qualité du réseau pourrait s’améliorer sans que les prix n’augmentent

Mariage Orange/Bouygues : selon des analystes, la qualité du réseau pourrait s’améliorer sans que les prix n’augmentent
 
 
Le rachat de Bouygues Télécom par Orange est-il accepté par les consommateurs ? Il semblerait que ce ne soit pas le cas, en témoigne l’association de consommateurs UFC-Que choisir qui craint déjà des hausses de tarifs sur les forfaits en France. Interrogé par le journal Le Figaro, Sylvain Chevallier, associé chez BearingPoint (cabinet de conseil en télécommunications), apporte un nouveau regard sur ce rapprochement :
 
« J’ai du mal à croire que le simple passage du nombre d’opérateurs de quatre à trois se traduise par une hausse des prix. S’ils augmentent, ce sera pour accompagner une amélioration significative de l’offre. Par exemple, la 5G ». Il rajoute que « cette stabilisation des prix pourrait permettre aux acteurs de se concentrer sur les investissements dans la fibre et la 4G »
 
L’analyste pense d’ailleurs que la qualité du service sera le nouveau facteur déterminant à l’achat d’un forfait en 2016, plutôt que le prix de ce dernier : « Aujourd’hui, les consommateurs cherchent un prix avantageux, mais pas seulement. Ils sont aussi préoccupés par la qualité du réseau, la couverture 4G et la relation client. On peut tout à fait récupérer les clients des autres sans agressivité commerciale »
 
Sylvain Chevallier est plutôt optimiste sur la situation et affirme qu’ « Il n’y a donc pas de raison majeure que le taux de résiliation s’effondre d’un coup. L’intensité concurrentielle ne se mesure pas au nombre d’acteurs, mais à la capacité des acteurs à récupérer des clients sur le marché »