Pour le CSA, « l’apport de Paris Première à la qualité des programmes demeurerait limité » si la chaîne venait à passer en TNT gratuite

Pour le CSA, « l’apport de Paris Première à la qualité des programmes demeurerait limité » si la chaîne venait à passer en TNT gratuite
 
 
Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel vient de publier, aujourd’hui, la décision concernant l’autorisation de diffusion sur la TNT gratuite de la chaîne LCI et leurs décisions sur les refus des chaînes Paris Première et Planète + à passer en gratuit. Le gendarme de l’audiovisuel se justifie, dans ces documents, en présentant les éléments qu’il a retenu à charge, ou à décharge, au niveau des candidatures des chaînes.
 
Concernant Paris Première, le CSA explique son refus en plusieurs points, notamment par le fait que « la chaîne propose une programmation en partie originale, en raison notamment des thématiques de ses magazines ainsi que d’une présence importante de spectacles vivants, de documentaires, de films d’Art et Essai et de catalogue au sein de sa grille de programmes ; que, toutefois, cette chaîne comporte au sein de sa grille un nombre élevé de rediffusions, un volume relativement faible de programmes inédits et un volume important de programmes de téléachat ; qu’en outre, la plupart des programmes diffusés en journée ne marquent pas de spécificité par rapport à l’offre de programmes disponible sur les chaînes de la TNT gratuite »
 
Le Conseil développe son propos en affirmant que « le passage de Paris Première sur la TNT gratuite est susceptible d’entraîner des transferts d’audience affectant de nombreuses chaînes de la TNT gratuite, qu’elles soient publiques ou privées, alors même que l’apport de Paris Première à la qualité des programmes demeurerait limité »
 
Planète+, un "danger potentiel" pour RMC Découverte
 
Au sujet du refus concernant la chaîne Planète+, une fois encore le CSA évoque de nombreuses raisons à ce refus, parmi lesquelles celle considérant que « le service Planète+ s’adresse à un large public et propose une programmation diversifiée de documentaires, l’offre de documentaires sur la TNT gratuite est déjà principalement présente sur les antennes de services de la société France Télévisions, ainsi que sur les services Arte, LCP-AN, 6ter, Chérie 25 et RMC Découverte, dont les dispositions constitutives ou les conventions comprennent des obligations de diffusion de ce genre de programmes. »
 
Le gendarme de l’audiovisuel explique également que la chaîne RMC Découverte est déjà présente sur la TNT gratuite et que Planète+ « porterait atteinte à l’équilibre économique global du service RMC Découverte »