Le PDG d’Apple considère les accusations d’optimisations fiscales du congrès américain comme de la « connerie politicienne »

 

 
Une réaction pour le moins surprenante. Le patron de la firme de Cupertino, Tim Cook, connu pour avoir un tempérament habituellement calme, s’est emporté lors d’une interview pour l’émission 60 minutes de CBS News, diffusée hier aux Etats-Unis. Charlie Rose, journaliste et présentateur de l’émission, a rappelé à Tim Cook durant leur entretien que le congrès américain croit qu’Apple est engagé dans un schéma d’optimisation fiscale pour ne pas payer ou payer très peu d’impôts sur leurs 74 milliards de revenus à l’étranger, ce à quoi le PDG de l’entreprise américaine lui a répondu :
 
« C’est de la totale connerie politicienne. Il n’y a aucune vérité derrière tout cela. Apple paye chaque dollar que nous devons au fisc » affirme-t-il. « Nous payons plus d’impôts dans ce pays que n’importe qui ».
 
Tim Cook avoue qu’il « aimerait » pouvoir rapatrier les revenus qu’il gagne à l’étranger, sur lesquels l’entreprise à la pomme ne paye aucun impôt, mais que cela lui « coûterait 40 % (de taxes) supplémentaires de les ramener au pays. Et je ne pense pas que ce soit une chose raisonnable à faire ». Puis il se lance dans des attaques plus vindicatives concernant le système fiscal américain : « Nous avons un code fiscal, Charlie, qui a été fabriqué pour l’ère industrielle et non pour l’ère digitale. C’est dégradant pour l’Amérique. Ce problème aurait dû être réglé il y a des années. Il est plus que temps de s’en occuper ».