La Tv3D, une nouvelle chaîne 100 % 3D, sera bientôt prête au lancement sur les box

La Tv3D, une nouvelle chaîne 100 % 3D, sera bientôt prête au lancement sur les box
 
 
À l’occasion de la grande soirée 3D organisée le 23 décembre sur OUATCH.tv, la Tv3D aura l’opportunité de montrer l’étendue de ses programmes et la diversité de ses émissions. Fabien Remblier, directeur des programmes de la Tv3D, a répondu aux questions d’Univers Freebox sur l’avenir de sa chaîne et sur l’intérêt de cette technologie à la télévision.

Univers Freebox : – Quand pensez-vous pouvoir lancer votre chaîne ? Avez-vous une date définitive ?


Fabien Remblier  : Le plus vite sera le mieux. Nous sommes toujours en discussion avec les opérateurs, mais il est difficile de lancer une chaîne 3D. Ce serait plus simple de lancer une chaîne 4K ce qui est paradoxal : on s’intéresse plus à la 4K et ses 1 % de foyers équipés plutôt qu’à la 3D avec ses plus de 30% de foyers équipés… !
C’est aussi pour cela que nous faisons cette soirée 3D en partenariat avec OUATCH tv, pour montrer que le public a un véritable intérêt pour la 3D.

– Pourquoi avez-vous pris autant de retard dans le lancement de LaTV3D ?
 
Comme je le disais la priorité des opérateurs est la 4K. Pour eux, la 3D est passée de mode. Quand on sait que 12 des 20 films qui ont le plus rapporté dans l’histoire du cinéma sont en 3D… ! De plus, Sony et la NHK viennent d’annoncer qu’ils vont capter les Jeux olympiques de 2016 en 3D8K ! Il y a de grandes chances que ça ne serve que pour le lancement des TV 3D sans lunettes, car jamais personne n’aura le débit nécessaire pour regarder ça 
 
– Combien de programmes 3D allez-vous proposer au total ?
 
Il existe des milliers d’heures de programmes. Pour la soirée du 23, nous avons choisi de montrer un superbe documentaire sur un sport extrême. Les images sont très impressionnantes. Nous allons aussi diffuser un concert que nous avons filmé au Printemps de Bourges (ce même concert qui a gagné un prix au 3D Korean International Film Festival cette année) et d’autres extraits de concerts filmés à Bourges et au Issoudun Reggae Temple.
Il y a aura également un numéro de notre émission Ciné3D présenté par Franck Lalane, le spécialiste du Blu-ray 3D et bien sûr, l’émission de OUATCH tv, Broadcast Time ; dont nous tournons spécialement un numéro en 3D.
 
– Est-ce que vos programmes seront diversifiés ou comptez-vous diffuser seulement certains types d’événements en particulier ? (ex : concerts ou documentaires…)
 
Lorsque la chaîne sera lancée, il y aura de tout à partir du moment où cela présente un intérêt à être montré en 3D. Il y aura effectivement des documentaires, des spectacles, des concerts, mais aussi des films de temps en temps.


– À quel type de public vous adressez-vous avec cette chaîne ?
 
À tous les publics.
 
– Vous êtes la première chaîne à re-proposer des programmes en 3D à la télévision. Pourquoi pensez-vous réussir là où d’autres chaînes 3D n’ont pas réussi à percer ?
 
Les chaînes 3D qui ont été lancées l’ont été beaucoup trop tôt, à une époque où personne n’avait de TV compatible et où peu de programmes étaient existants. De plus, aucune n’avait de ligne éditoriale définie.
Il y a désormais des milliers d’heures de programmes 3D disponibles, il y a plus de 800 films en 3D.
Plusieurs chaînes 3D fonctionnent très bien, c’est le cas de HighTV3D aux USA et SKY3D Italia qui a environ 500 00 abonnés. Ces chaînes ont une vraie grille de programmes. Ce n’est pas parce qu’on propose la 3D en plus qu’on va réinventer la roue. Les spectateurs aiment retrouver leurs programmes préférés à des heures régulières. Nous travaillons donc sur une grille complète.
 
– Quelles sont les sources de revenus de votre chaîne ? Comment est-elle financée ?
 
Les revenus sont faits sur l’abonnement à la chaîne et à la SVOD. Nous sommes toujours en phase de levée de fonds pour compléter notre budget de départ.
 
– Serez-vous diffusé sur la Freebox ? Et chez d’autres opérateurs ?
 
Nous diffuserons avec un abonnement très abordable dont le tarif n’est pas encore complètement défini. Nous espérons à court terme être sur tous les opérateurs, mais aussi en OTT. Nous travaillons d’ailleurs sur notre application pour les Smart TV, les appareils Android, les Apple TV…