Négociations entre Orange et Bouygues : Free pourrait récupérer « une partie du réseau de Bouygues, des boutiques, des abonnés Internet et mobile »

Négociations entre Orange et Bouygues : Free pourrait récupérer « une partie du réseau de Bouygues, des boutiques, des abonnés Internet et mobile »

Le feuilleton se précise. Orange, qui milite pour un ménage à trois, va-t-il s’offrir Bouygues Télécom ? Visiblement, Stéphane Richard, le patron d’Orange, est sur la bonne voie et s’apprête à engloutir la branche Télécom de Martin Bouygues. D’après plusieurs sources du JDD, « la dynamique est bonne, ça avance (…) Les discussions se poursuivent et doivent entrer dans le dur cette semaine », Mais aussi avec Free et SFR. 

En effet, Orange et Bouygues doivent impérativement se concerter afin d’évaluer quelles sont les actifs qu’ils céderont pour obtenir le feu vert de l’Autorité de la concurrence.

En cas de rachat de la branche télécom de Bouygues, Orange devra accepter d’importantes concessions devant l’Autorité. C’est pourquoi il est préférable pour tous les opérateurs de préparer le terrain, et notamment avec le dernier entrant, Free. Malgré les relations compliquées entre les deux opérateurs, Stéphane Richard devrait trouver un accord avec Xavier Niel, s’il ne veut pas se confronter au veto de l’Autorité de la concurrence.

Free pourrait ainsi récupérer « une partie du réseau de Bouygues, des boutiques, des abonnés Internet et mobile pour plus de 2 milliards d’euros. C’est la somme qu’il avait déjà accepté de débourser en juin lorsque SFR avait tenté de racheter Bouygues Telecom ».

Le rachat d’un opérateur complet, en plus d’être très coûteux, est de moins en moins intéressant pour Free. D’une part, l’opérateur a déjà recruté plus de 11.3 millions d’abonnés. D’autre part, Free Mobile a déployé un réseau qui couvre déjà plus de 80% de la population en 3G et près de 60% de la population en 4G.

Par ailleurs, le 10 septembre 2015, l’ARCEP a attribué 10 MHz supplémentaires à Free Mobile dans la bande de 1 800MHz. Ainsi, à compter du 25 mai 2016, le Groupe disposera de 15 MHz dans cette bande de fréquences, qui viendront s’ajouter aux 20 MHz déjà utilisés dans la bande 2 600 MHz par le réseau 4G. L’opérateur vient d’ailleurs de débourser près d’1 milliard d’euros pour acquérir 10 MHz duplex dans la bande 700MHz.

Orange. Bouygues. Lequel est le prédateur de l’autre ?

« Tout le monde a intérêt à cette opération (…) C’est la dernière option pour concentrer le marché à trois acteurs » explique un dirigeant d’un opérateur, alors qu’un autre précise que « c’est la première fois que Bouygues pousse vraiment une opération, ils veulent entrer chez Orange ». 

L’opérateur historique « fait rêver Martin ­Bouygues, cela lui permet de vendre Bouygues Telecom tout en prenant pied chez le leader ».

Source : Le JDD