Le gouvernement souhaiterait bloquer les réseaux WiFi partagés de Free, Orange, SFR,…

Le gouvernement souhaiterait bloquer les réseaux WiFi partagés de Free, Orange, SFR,…

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le ministère de l’Intérieur a proposé de nombreuses mesures liberticides. Le gouvernement souhaite visiblement limiter les possibilités d’anonymat sur la toile. D’après Le Monde, un projet de loi en cours d’élaboration prévoit toute une série de mesures liberticides, qui prévoit notamment « d’interdire les connexions Wifi libres et partagées« » durant l’état d’urgence et supprimer les « connexions Wifi publiques ».

Le texte, qui pourrait être présenté en janvier 2016, pioche ses idées dans « toutes les mesures de police administrative que les policiers et les gendarmes souhaiteraient voir passer dans le cadre des deux projets de loi en cours d’élaboration, l’un sur l’état d’urgence et l’autre sur la lutte antiterroriste ».

Le surf Internet au bord du canal, au MacDo, à la bibliothèque, dans les gares, etc ne seront plus q’un rêve… pendant les trois mois d’état d’urgence (qui sera certainement prolongé). BFM TV précise par ailleurs que les opérateurs pourraient également être impactés puisqu’ils proposent également des réseaux Wifi partagés, tels que Free WiFi, SFR WiFi, Orange WiFi, etc.

Merci à ALV95