Pour Xavier Niel, Free Mobile aura une bonne couverture en propre à partir de 10 000 antennes

Pour Xavier Niel, Free Mobile aura une bonne couverture en propre à partir de 10 000 antennes

Nous vous l’annoncions, la communauté des Freenautes s’est réunie samedi 20 juin au siège d’Iliad à Paris. Une journée qui nous a permis d’échanger avec les dirigeants du groupe Iliad, les ingénieurs, les conseillères/conseillers et les nombreuses personnes qui font la force de Free et de Free Mobile.

Xavier Niel, le co-fondateur de Free, a bien sur été interrogé concernant les nouveautés de Free qui sont en attente, à savoir, une annonce sur le mobile sur le dernier trimestre de l’année et la Freebox V7, mais aussi sur le déploiement du réseau mobile.

Une bonne couverture en propre lorsque Free dépassera 10 000 antennes

A ce propos, Xavier Niel nous a confié que depuis le 20 juin de l’année dernière, Free s’est attaché à déployer son propre réseau mobile et à respecter ses obligations de couverture, « là où certains pensaient que nous n’y parviendrons pas. D’ailleurs, nous continuons d’avoir un rythme accéléré ». Et de préciser que l’opérateur avait posé un nombre très important d’antennes.

Le fondateur de Free nous précise que Free Mobile aura « une bonne couverture en propre lorsque nous dépasserons les 10 000 antennes. La difficulté, ce n’est pas de les avoir dans les zones faiblement peuplées, mais de les avoir dans les centres des villes, dans le centre de Lyon ou de Paris par exemple ».

A Paris, Xavier Niel explique qu’il manque « seulement 150 antennes, dont 80 ont déjà trouvé un accord (…) Nous avons des partenariats avec des groupes nous permettant parfois d’augmenter le nombre d’antennes par dizaine ».

Au 1er juin 2015, selon les derniers chiffres de l’ANFR, Free Mobile dispose de 3 678 supports 4G en service (6 264 supports 4G ont reçu un accord) et 5 152 supports 3G (6 328 supports 3G ont reçu un accord). A noter, chaque support dispose d’une ou plusieurs antennes. 

Bande 700 MHz : « Un impôt caché. Ce sont les consommateurs qui finiront par payer »

Toujours concernant les fréquences. Pour éviter une surenchère de la bande 700MHz, Xavier Niel explique que Free souhaitait que « des lots soient réservés à un prix fixe pour tous les opérateurs et que d’autres lots soient mis aux enchères. (…) Sur ce point, l’Etat ne nous a pas écouté ».

Il cite pour exemple l’Allemagne. Dans ce pays, « le même spectre avec moins d’obligations de couverture a été vendu pour 1 milliard d’euros à la fin des enchères. Au début des enchères en France, on commence à 2,5 milliards. Autrement dit, on a déjà un Etat qui abuse sur le prix et qui fait des enchères qui partent à deux fois et demi le prix allemand ».

Pour Xavier Niel, il s’agit indirectement « d’un impôt caché, déguisé », et comme souvent, il rappelle que « ce sont les consommateurs qui finiront par payer ».

Les Femto et le 1800 MHz

Xavier Niel nous a également confié que Free explore en permanence d’autres pistes pour compléter et renforcer le réseau mobile, notamment par l’intermédiaire du Wimax et des « Femtocell ». Il a également indiqué que toutes les nouvelles Freebox intègrent désormais une Femto.

Par ailleurs, Free « commence à ouvrir le 1800MHz ». Maxime Lombardini (Directeur Général du Groupe Iliad) nous a expliqué à ce sujet que les abonnés en possession d’un iPhone 5 pourront profiter de la 4G et par ricochet du quota de data prévu (20 Go d’Internet Mobile en 3G/4G).

Retrouvez également nos autres informations concernant la convention Free 2015 :

Freenautes2015 : Découvrez la convention annuelle 2015 en images.

Free Mobile : du nouveau prochainement pour les abonnés équipés d’un iPhone 5.

La Freebox V7 lancée dans 8 à 12 mois et une annonce « agressive » sur le mobile.

Free va publier son nombre d’abonnés FTTH et annonce accélérer le déploiement du très haut débit.

Nous continuerons également à vous proposer d’autres retours sur cette convention tout au long de la semaine.