Moody’s : La note d’Altice (Numericable-SFR) « sous revue pour une éventuelle dégradation »

Moody’s : La note d’Altice (Numericable-SFR) « sous revue pour une éventuelle dégradation »

En multipliant les offres de rachats, basé sur de l’endettement, l’agence de notation Moodys menace de dégrader une nouvelle fois la note de SFR-Numericable. 

L’agence de notation a placé « la note "corporate family rating" d’Altice sous revue pour une éventuelle dégradation ». Actuellement inscrite en B1, cette décision fait suite à l’assaut de Patrick Drahi sur le marché américain, avec le rachat de 70% de Suddenlink par Altice, la maison-mère de Numericable-SFR.

L’attitude boulimique de Patrick Drahi inquiète les agences de notation

Patrick Drahi, déjà assis sur une pyramide de dette, va beaucoup trop loin selon Moody’s. « La reprise de 70% de Suddenlink (…) dans le cadre d’une opération valorisant le câblo-opérateur américain à 9,1 milliards de dollars (8,2 milliards d’euros) dette incluse », a fait déborder le vase. C’est sans compter les nombreuses rumeurs de rachat (Bouygues Télécom pour lequel, la maison-mère de SFR-Numericable serait prête à s’endetter de 8 milliards d’euros supplémentaires par exemple).

Moody’s précise « avoir déjà indiqué que les notes d’Altice pourraient être dégradées si, entre autres raisons, le coefficient de dette sur excédent brut d’exploitation (Ebitda), tel que calculé par l’agence, ne demeurait pas inférieur ou égal à 5,5 ».

Source : Les Echos (Bourse)