Iliad pourrait-il remplacer Alcatel-Lucent au CAC40 ?

Iliad pourrait-il remplacer Alcatel-Lucent au CAC40 ?

C’est officiel depuis mercredi, le franco-américain Alcatel-Lucent passe sous pavillon finlandais, sous la marque Nokia Corporation. Parmi les multitudes de questions que soulève cette fusion, il y a celle de la cotation boursière. En effet, Alcatel-Lucent est inscrit au CAC 40 depuis la création de l’indice en 1987. Le Huffington Post s’est alors interrogé sur l’éventualité de voir le groupe disparaître de la liste ; chose plausible si la capitalisation baissait trop, ou tout simplement si Nokia décidait de retirer Alcatel du CAC 40.

Et c’est loin d’être une question bête, Alcatel-Lucent avait déjà quitté l’indice du CAC40 en décembre 2012 avant de revenir un an plus tard suite à un revirement stratégique et une multiplication de la valeur de son action. A ce moment le nom d’Iliad revenait souvent parmi les potentiels candidats à le remplacer, avec une capitalisation boursière de 10,7 milliards d’euros à l’époque. Finalement, c’est le spécialiste néerlandais de la sécurité Gemalto qui avait pris le trône, avant d’être éjecté par Peugeot Citroën le 23 mars dernier.

Si Alcatel-Lucent venait à quitter le CAC 40, ce serait très probablement une entreprise du Next 20 qui prendrait sa place. Cet indice annexe au CAC 40 liste les prétendants à la cour des grands. On y retrouve Gemalto et Iliad, mais aussi d’autres entreprises fortes – certaines ayant déjà fait partie du CAC 40 – comme STMicroelectronics ou Natixis.

Pour le Huffington Post, c’est Gemalto qui pourrait remplacer Alcatel-Lucent dans le CAC 40, malgré une capitalisation boursière inférieure à celle d’Iliad (5,87 milliards contre 12,76 milliards pour Iliad). Dassault Systèmes compte aussi parmi les adversaires de taille, avec une capitalisation boursière de 15,8 milliards d’euros.

Toutes ces réflexions sont bien évidement purement hypothétiques pour l’instant. De plus, Iliad ne s’est jamais montré intéressé par une entrée au CAC 40. « Xavier Niel pourrait même refuser cette entrée si elle était décidée » avait indiqué Maxime Lombardini lors de la présentation des résultats du groupe en 2013. Mais peut-être que les choses ont évolué depuis…