Dailymotion au service de Bolloré et de Vivendi

La transaction de Dailymotion par Orange se dessine doucement, l’opérateur étant en négociation exclusive avec Vivendi pour que ce dernier acquière 80 % du capital de la plate-forme de vidéos en ligne, part valorisée à 265 millions d’euros. Partenaire de choix selon Stéphane Richard, car selon ses mots au micro de l’Assemblée Nationale hier, le groupe Vivendi cumule les qualités d’être très présent à l’international, en plus d’être un acteur majeur du « monde des contenus ».

Challenges confirme la pièce de choix qu’est Vivendi pour accueillir Dailymotion, le groupe procède encore à quelques réglages avant que Vincent Bolloré ne dévoile sa stratégie en juin, pendant que toute l’attention se tourne vers Canal + et Universal Music, les fameux « contenus ». En pleine accélération, Vivendi va s’appuyer sur ses plates-formes pour ventiler « musique, cinéma, télévision », épaulé par les derniers services à la mode comme Vevo ou encore Spotify dont le groupe est actionnaire à hauteur de 5 %.

Dans cette optique, Dailymotion cumule l’utile et l’agréable, surtout par son exportation aux Etats-Unis : « Les Etats-Unis restent notre premier marché, devant la France » souligne Giuseppe de Martino, directeur Europe de Dailymotion ; en effet 15 % de l’audience de la plate-forme s’y trouve, contre 10-15 % en France. La plate-forme s’exporte aussi en au Japon, troisième plus grosse part d’audience, ou encore à Singapour.

Niveau contenu, Dailymotion aurait en chantier un projet de développement de MCN « multichannel network », des contenus réalisés en partenariat pour la télé et pour l’internet. Un peu comme Studio Bagel chez Canal+.