Le plan France Très Haut Débit nécessite “30 000 formations jusqu’à 2022”

Le plan France Très Haut Débit nécessite  “30 000 formations jusqu’à 2022”
 
CCI France, l’établissement fédérateur des Chambres de Commerce et d’Industrie françaises se penche désormais sur le dossier de la formation de professionnels de la fibre optique. S’appuyant sur une série d’études, ils estiment que pour garantir l’objectif du plan France THD d’ici 2022, "la mise en oeuvre de ce plan va nécessiter plus de 30 000 formations d’ici à 2022". 
 
Selon eux cela passera par deux volets : 
  • La formation en alternance et l’embauche de jeunes en apprentissage ou en contrat de professionnalisation.
  • La reconversion de personnels déjà en poste.
 
Pour répondre à cet objectif les CCI du Cantal, de la Manche, de Paris Ile-de-France et de la Drôme, se sont saisies du sujet pour développer des infrastructures de formation de professionnels du haut et très haut débit.
 
Après avoir signé un accord avec la Fédération des Industries des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP), les CCI lancent officiellement deux nouveaux cycles de formation :
 
  • Un cycle de formation de « Technicien réseaux et services très haut débit »
  • Un cycle de formation de « Monteur installateur réseau THD »
 
D’autres CCI devraient également prochainement se saisir de ce sujet et pourraient compléter cette offre de formation. Il est question des CCI de Meurthe-et-Moselle, de Nimes, du Maine-et-Loire et de Seine-et-Marne.