L’application Onoff multiplie vos numéros de téléphone

Utiliser un nombre "illimité" de numéro avec un même téléphone, partager les communications privées et professionnelles, une nouvelle application vous en donne la possibilité.

L’application onoff a été imaginée par Taïg Khris, champion du monde de roller. Celle-ci propose d’avoir plusieurs numéros pour un même smartphone. Concept du "cloud number", ce système permet d’avoir un ou plusieurs numéros de téléphone virtuels, à l’image de l’adresse mail, sur un même smartphone et avec une unique carte SIM, que ce soit pour Android ou iOS.

Ce système, gratuit, peut être utilisé de manière ponctuelle ou non. Comme l’indique ZDnet, même s’il est plus destiné aux professionnels, le grand public peut y trouver son intérêt. L’application permet notamment, lors de dépôts de petites annonces de ne pas communiquer son "vrai" numéro.

Pour le moment, le premier numéro est offert. Mais, lorsque l’application passera en bêta, chaque numéro sera alors facturé 2.99 euros par mois, voire 4.99 ou 9.99 euros. Le numéro sera de la forme traditionnelle 06.00.00.00.00. La seule condition est d’être abonné auprès d’un opérateur pour les appels et la data. La facturation se fera alors auprès de cet opérateur, en fonction du forfait de l’utilisateur de l’application.

En ce qui concerne le fonctionnement de l’application en elle-même, la connexion se fait automatiquement avec Internet, mais peut être coupée dès l’appel lancé. L’application est alors le lien qui permet de faire la transition entre le numéro d’origine et le second numéro. Pour pouvoir utiliser le système, il faut se connecter à partir d’un téléphone, n’importe lequel, puisqu’il y a la possibilité de récupérer ses numéros.

Développé en 1 an pour 1 million d’euros d’investissement, le service a conclu un accord avec un opérateur virtuel, Transatel, pouvant fournir un nombre "illimité" de numéro. Mais certaines questions se posent désormais, comme le fait que les numéros ne soient pas infinis et qu’OnOff ne soit pas déclaré comme opérateur auprès de l’Arcep.