Sebastien Soriano : “l’ARCEP doit être à l’écoute des priorités du gouvernement”

Sebastien Soriano : “l’ARCEP doit être à l’écoute des priorités du gouvernement”

Dans son entretien accordé au Figaro, le président de l’ARCEP a également évoqué les différents projets du gouvernement dont l’application concerne le régulateur des télécoms. 

Pour Sébastien Soriano, "l’ARCEP doit être à l’écoute des priorités du gouvernement."
 
Parmi elles, les modalités d’attribution du deuxième dividende numérique qui concerne le passage de la bande 700 MHz d’un usage TNT à un usage pour les opérateurs mobiles. La procedure d’attribution étant confiée au régulateur des télécoms, le président de l’ARCEP annonce être "dans la phase d’élaboration du dispositif." Sébastien Soriano souhaite que "le Parlement et le gouvernement s’exprime en amont et donnent leurs attentes concernant les enjeux financiers, la couverture du territoire…"
 
Sur le dossier du déploiement de la fibre optique dans le cadre du plan France Très Haut Débit d’ici 2022, Sebastien Soriano estime que c’est "un projet sur lequel le gouvernement est en première ligne". Pour lui, "il lui revient d’abord de gérer l’après fusion Numericable-SFR.". 
 
Si les relations entre l’ARCEP et le gouvernement sont nécessaires, Sebastien Soriano estime que "les moyens budgétaires et humains dont nous disposons aujourd’hui ont été programmés par l’ancien ministre de l’économie" Arnaud Montebourg. Le président de l’ARCEP craint que "cette programmation n’ait été pensée pour asphyxier l’ARCEP."
 
Pour Sebastien Soriano, l’ARCEP a déjà démontré qu’il était "à l’écoute des priorités de la nation." Il demande désormais au gouvernement "des moyens suffisants pour préserver les compétences qui sont les nôtres et assumer les nouvelles tâches qui nous incombent".
 
Source : Le Figaro