Partage du réseau Numéricâble : peu d’opérateurs intéressés

Partage du réseau Numéricâble : peu d’opérateurs intéressés


Avant-hier Numéricâble dévoilait ses tarifs d’accès à son réseau pour les FAI concurrents, soit deux offres. La première pour les MVNO voulant proposer de l’internet fixe à leurs abonnés sans avoir de box, l’autre pour les gros opérateurs en ayant une. Quelle que soit l’offre choisi, le prix du billet restera le même : 5 millions d’entrée de jeu, auquel on ajoute 250 000 euros par année pour les « frais de maintenance et d’exploitation des plates-formes de services », et encore 50 000 euros de frais d’études. Puis la redevance mensuelle, ainsi que divers coûts ponctuels (transport, connexions).

Des prix a priori un poil élevé, car peu de MVNO pourront s’offrir de tels services. Seul EI Telecom (CIC Mobile, NRJ Mobile) pourrait présenter un semblant d’intérêt à vouloir proposer du fixe à ses abonnés. Mais « pour l’instant, les conditions proposées ne nous permettent pas de construire des offres 4P (TV, internet, fixe, mobile) », a déclaré Jérôme Birba le directeur général de CIC Mobile.

Coté opérateur, Orange et Free préfèrent la fibre ; et Bouygues – ayant déjà des contrats avec SFR-Numéricâble – ne se dit pas intéressé par ces nouvelles propositions. Ces 3 opérateurs, ainsi que les autres acteurs du milieu, on jusqu’au 9 mars pour faire part de leurs observations auprès de l’Autorité de la Concurrence, qui validera définitivement ou non les offres de Numéricâble. 

 

Source : Les Echos