Numéricable a été condamné 12 fois pour impayés depuis 2008

Numéricable a été condamné 12 fois pour impayés depuis 2008

"Pour eux tout est négociable, même des contrats déjà signés et en cours d’exécution", disait un prestataire à proposer de son client Numéricable, il y a quelques jours. En effet, beaucoup d’échos confirment, Patrick Drahi, ainsi que l’équipe à la tête de Numéricable seraient de vrais pros du troc. Entre les négociations avec Dalkia pour baisser les prix de 80 %, les ruptures de contrats abusives, et les dettes, l’équipe se montre sans pitié.

Le secret est simple : l’expérience. Numéricable n’en est pas à ses coups d’essais. Depuis 2008, l’opérateur aurait été condamné 12 fois pour impayés. Le tout par le même et seul tribunal de commerce de Paris. Selon BFMBusiness, Numéricable a aussi évité 9 autres procès en réglant ses factures au dernier moment.

C’est presque une petite habitude, petites factures de quelques dizaines de milliers d’euros, ou grosses ardoises de plusieurs millions, le groupe ferait pression envers la majorité de ses sous-traitants. Chose étonnante, à chaque procès perdu (la quasi-totalité), Numéricable fini par honorer ses crédits, ainsi que les nombreux intérêts et frais judiciaires. Ce qui n’est pas très grave finalement, dans le sens ou une infime partie des fournisseurs vont jusqu’au procès. Les autres trouveront un accord et accorderont des remises.

Liste des plaintes contre Numéricable :

Plaignant : Orange
Somme obtenue : 2,3 millions d’euros
Jugement : condamnation à payer en 2010
Somme obtenue : 2,3 millions d’euros
Jugement : condamnation à payer en 2013 (affaire transférée au tribunal de Meaux)
Somme réclamée : 3,1 millions d’euros
Jugement : plainte jugée irrecevable en 2014
Somme réclamée : 115.354 euros
Jugement : condamnation à payer en 2015

Plaignant : M6
Somme réclamée : 4,9 millions d’euros
Jugement : désistement suite à paiement en 2009

Plaignant : Pace
Somme réclamée : 1,7 million d’euros
Jugement : désistement en 2013

Plaignant : Unisys*
Somme obtenue : 282.919 euros
Jugement : condamnation à payer en 2011
Somme obtenue : 1,1 million d’euros
Jugement : condamnation à payer en 2013

Plaignant : Electricité de Strasbourg*
Somme réclamée : 685.916 euros
Jugement : accord amiable en 2010

Plaignant : Prosodie
Somme obtenue : 113.677 euros
Jugement : condamnation à payer en 2008
Somme réclamée : 141.167 euros
Jugement : désistement suite à paiement en 2008
Somme obtenue : 261.000 euros
Jugement : condamnation à payer en 2010

Plaignant :Naxen Services*
Somme réclamée : 30.450 euros
Jugement : désistement en 2012

Plaignant : Sungard*
Somme obtenue : 25.075 euros
Jugement : condamnation à payer en 2012
Somme réclamée : 16.050 euros
Jugement : désistement suite à paiement en 2013

Plaignant : Telemaque SAS*
Somme réclamée : 120.461 euros
Jugement : désistement suite à paiement en 2013

Plaignant : Force de vente et associés + HSBC Factoring
Somme obtenue : 223.263 euros
Jugement : condamnation à payer en 2009

Plaignant : SPSS
Somme réclamée : 73.268 euros
Jugement : désistement suite à paiement en 2008
Somme réclamée : 12.234 euros
Jugement : paiement avant le jugement en 2009

Plaignant : Aces (Activités câble et satellite)
Somme obtenue : 69.696 euros
Jugement : condamnation à payer en 2009

Plaignant : STS
Somme obtenue : 105.000 euros
Jugement : condamnation à payer en 2010

Plaignant : Aura Ingénierie
Somme obtenue : 51.018 euros
Jugement : condamnation à payer en 2011

Plaignant : ABV Diffusion
Somme réclamée : 46.268 euros
Jugement : pas encore rendu

Sources : jugement du tribunal de commerce
*plainte contre Completel