USA : la norme “haut-débit” désormais à partir de 25 Mbps

USA : la norme “haut-débit” désormais à partir de 25 Mbps

 

La Commission Fédérale des Communications (équivalent de l’ARCEP aux Etats-Unis) a annoncé hier une modification des normes de débits. Ainsi, il sera désormais interdit aux fournisseurs d’accès de parler de "haut débit" si celui-ci n’offre pas au minimum 25 Mbps en descente, et 3 MBbps en upload. Auparavant, les normes étaient de 4 Mbps en download et 1 Mbps en upload. Un débit équivalent à 25 Mbps est considéré comme proche du "très haut débit" en Europe.

Bien entendu, la décision du régulateur des télécoms à été très mal accueilli par les FAI américains, qui contestent évidemment, jugeant cette modification arbitraire.

 

<>

 

Les normes précédentes qui avaient été fixées en 2010 sont jugées "datées et inadéquates pour évaluer la bande passante qui est continuellement en cours de déploiement". La décision a été prise suite à la publication du "FFC’s 2015 Broadband Progress Report", soit une étude de marché du réseau haut-débit. En pendant comme standard cette nouvelle norme de 25 Mbps, la FCC s’est aperçu que 55 millions d’Américains (17 % de la population), ne disposait pas de cet accés (contre 20% pour l’année précédente).

Un peu plus en détail, 53 % des américains ruraux ont moins de 25 Mbps, contre 8 % en zone urbaine. Environ 20 % des ruraux ne sont même pas à l’ancien standard de 4 Mbps. Dans certaines zones plus tribales, ce serait carrément 2/3 des personnes qui seraient sans accès haut-débit.

La décision de la FFC parait plus alors plus claire. Changer les normes pour réduire le nombre d’abonnée haut débit est un moyen de pression qui poussera naturellement les FAI à monter en débit ces régions délaissées.

 

Source : PCmag