Free et les autres opérateurs vont-ils sortir une box sous Android ?

Free et les autres opérateurs vont-ils sortir une box sous Android ?

C’est dans quelques jours que sortira la Bbox Miami, la deuxième box sous Android lancée en France, après celle de SFR il y a quelques mois (mais il ne s’agit que d’une box OTT et elle ne compte qu’environ 100 000 abonnés) . Pour Bouygues Télécom, cette nouvelle box est annoncée comme un objet de conquête de nouveaux abonnés. Et cette box a de quoi séduire puisqu’elle donne accès à l’immense catalogue d’applications Google Play (même si seule une petite partie des applications est utilisable sur le téléviseur). Par ailleurs, une grande partie des objets connectés tournent déjà sous Android (c’est notamment le cas de 80% des smartphones). Une box sous Android permet ainsi une communication parfaite entre tous ses appareils. Enfin, pour les opérateurs, choisir d’intégrer Android dans sa box permet d’économiser jusqu’à 50% par rapport au développement d’un système d’exploitation maison. (Android est gratuit mais les opérateurs doivent ensuite développer une surcouche pour l’adapter aux box)
 
Pour autant, le risque pour les FAI est de perdre la main sur leur box en faisant entrer le loup Google dans la bergerie. Autre problème, utiliser Android et les services de Google signifie également partager une partie des données sur les abonnés. 
 
Pour Bouygues Télécom, c’est déjà tout vu, et l’opérateur estime que c’est le sens de l’histoire d’implémenter Android sur les box. L’opérateur estime même que les autres opérateurs vont être obligés de s’y mettre également.
 
 
Free, Orange et SFR vont-ils se lancer sur le créneau des box Android ?
 
C’est à cette question qu’a tenté de répondre le journal Les Echos. Concernant Free, le quotidien économique estime que l’OS est facteur de différenciation et que Xavier Niel n’est pas prêt de l’abandonner à Google. C’est effectivement en grande partie sur l’innovation logicielle que Free s’est démarqué depuis le lancement des box, en gardant toujours une longueur d’avance sur ses concurrents. Mais l’opérateur est également pragmatique et sait déjà que les box sont amener à évoluer. Xavier Niel avait par exemple pronostiqué, en 2010, la disparition des box au profit de technologies directement embarquées dans les téléviseurs : "on voit arriver de nouveaux acteurs qui fabriquent des boitiers : le nouveau décodeur d’Apple, qui sort en fin d’année, la GoogleTV d’Android qui arrive prochainement, et les téléviseurs connectés. D’ici 15 à 20 ans, ces équipements auront fait disparaître le concept de box du marché français"  On y est déjà en partie avec l’arrivée d’Android sur les téléviseurs connectés.
 
Chez Orange, il serait également difficile de donner les clefs de sa box à Google. « Son statut d’opérateur historique ne lui permet pas de changer radicalement de modèle économique, alors même que de nombreux ingénieurs contribuent au développement de sa box. » expliquent Les Echos. Chez Numéricable-SFR, il parait également peu probable de laisser plus de place à Google alors que le nouvel ensemble mise sur la force de Numéricable dans la télévision.
 
Même si les opérateurs ne semblent pas prêts à ouvrir toutes grandes les portes de leurs box à Google, ils risquent également de laisser Bouygues Télécom seul sur le marché des box Android. Dans ces conditions, vont-il sacrifier leur autonomie ou vont-ils se résigner à lancer une box sous Android ?