La méthodologie de contrôle de l’ARCEP sur les 75 % de la population couverts par Free Mobile

La méthodologie de contrôle de l’ARCEP sur les 75 % de la population couverts par Free Mobile

Depuis 3 jours, Free doit couvrir 75 % de la population en 3G. Pour justifier d’avoir atteint ses obligations, Free a donc fourni une carte de couverture 3G à jour outil de base de l’ARCEP pour vérifier que les 75 % sont bien atteints.

Le régulateur des télécoms a toutefois prévenu, il faudra du temps pour que l’ARCEP confirme le respect de ses obligations. La fin de la vérification devrait intervenir d’ici la mi-février.
 
Les tests ne seront pas directement effectués par l’ARCEP mais par des prestataires indépendants qui devront sillonner tout le territoire français.
 
Pour vérifier la couverture de Free, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour en connaitre le taux. Des mesures seront effectués sur le terrain, plus de 40 000. Il s’agit de vérifier les cartes de Free sur 40 000 points de passage. Un smartphone muni d’une carte SIM Free devra passer des appels "à l’extérieur des bâtiments dans la zone déclarée couverte par l’opérateur et de vérifier que les appels passent bien."
 
La méthodologie de vérification n’a pas changé par rapport aux autres opérateurs, la portion est considérée comme couverte lorsque l’acheminement du coup de téléphone est possible et que ce dernier est maintenu une minute à l’extérieur des bâtiments et en position statique.
 
Afin qu’il n’y ait pas de confusion avec l’itinérance Orange, les terminaux sont également bloqués sur le réseau Free.
 
Aucune mesure n’est réalisée à l’intérieur des bâtiments et seul les réseaux voix sont testés. L’usage Data n’est pas vérifiée. Le régulateur des télécoms prévient donc qu’il peut exister une différence entre la couverture annoncée et l’expérience utilisateur.
 
Source : BFM TV