Le régulateur des télécoms attend son nouveau président

Le régulateur des télécoms attend son nouveau président

Pour le moment le siège est vacant depuis le départ, le 03 janvier dernier, de Jean-Ludovic Silicani. L’intronisation de son successeur, futur président de l’ARCEP, devrait avoir lieu le 28 janvier prochain lors de la cérémonie officielle des voeux du régulateur des télécoms.

Conformément à la procédure annoncé, un premier choix a été réalisé par François Hollande parmi la multitude de candidats déclarés. Sébastien Soriano est pour le moment en tête, choisi par le président de la République, François Hollande pour succéder à Jean-Ludovic Sillicani.

Avant d’être nommé et de s’asseoir dans son nouveau fauteuil de président de l’ARCP, la candidature de Sebastien Soriano doit être entérinée par le parlement. Ce n’est qu’après la validation par le Sénat et l’Assemblée Nationale suivi de la publication d’un décret présidentiel que l’ARCEP aura son nouveau président.
 
Cette dernière aura lieu mardi prochain, 13 janvier. Sebastien Soriano sera ainsi auditionné par les commissions des affaires économiques du Sénat et de l’Assemblée Nationale. Pour passer ce cap, il devra obtenir 3/5 des voix des membres de ces commissions.
 
Le candidat, ex-membre de l’ARCEP entre 2004 et 2009 ayant également passé 3 ans à l’Autorité de la Concurrence, puis membre du cabinet de Fleur Pellerin, alors secrétaire d’Etat au Numérique, devrait, selon toute vraisemblance, passer sans aucun problème le cap de son audition devant les deux chambres parlementaires.
 
A peine élu, un dossier chaud l’attend : la vérification de la couverture 3G de Free Mobile, laquelle doit atteindre 75 % de la population ce mois-ci.
 
Source : Les Echos