Du changement pour les numéros spéciaux en octobre 2015

Du changement pour les numéros spéciaux en octobre 2015
 
Après plusieurs mois de concertation avec les différents acteurs parti prenantes, l’ARCEP planche toujours sur le dossier des numéros spéciaux. Ces numéros courts de 4 à 6 chiffres, ou les numéros commençant en 08 XX XX XX XX vont bénéficier d’un petit coup de lifting réglementaire. Cette reforme de la facturation des appels surtaxés est prévu pour octobre 2015.
 
Plusieurs changements sont à prévoir. Le premier d’entre eux est des plus important et sera de mettre fin à la différence de prix entre les appels effectués depuis un mobile, de ceux effectués depuis un fixe. A compter du mois d’octobre le coût de la communication surtaxée sera la même entre les deux supports. La sutaxe largement majoré pour des appels passés depuis un mobile au lieu d’un fixe sera terminée.
 
Cette reforme va également permettre de faire évoluer les tarifs avec l’arrivée de nouveaux palliers qui se veulent plus clairs et plus compréhensibles. Ce tarif est défini par l’ARCEP en lien avec les opérateurs. 
 
Autre simplification : jusqu’à présent changer de pallier obligeait les services à valeur ajouté à changer de numero d’appel. Certains services ont donc éviter de se lancer dans des changements impliquant un surcout dans la facturation de peur de changer de numéro d’appel et ainsi devoir rédémarrer toute leur communication et risquer de perdre des clients. La reforme devrait permettre de ne plus être contraint de changer de numero d’appel en cas de modification tarifaire.
 
Pour le moment le prix moyen de 0.34€/min n’a pas évolué depuis 20 ans. Ces nouveaux pallier devraient également permettre de faire évoluer les services à valeur ajoutée avec des nouvelles prestations proposées.
 
Enfin, pour éviter les nombreux abus, l’association SVA+ se verra attribuer un budget lui permettant de lutter plus efficacement contre tous les numéros frauduleux. Elle travaillera ainsi en lien "étroit" avec la DGCCRF, aura également pour mission de lutter contre les pratiques déloyales ainsi que de formuler des recommandations déontologiques.
 
 
Source :Les Echos