Freezone S'inscrire

En 2015, la lutte contre les antennes-relais continue contre les opérateurs

 
Au registre des bonnes résolutions, certains n’ont pas décidé de ne plus protester contre l’installation des antennes Free Mobile. Les associations de riverains continuent ainsi en 2015, de protester ici et là, contre l’installation de telle ou telle antenne.
 
C’est notamment le cas à Soisy-sous-Montmorency dans le Val d’Oise en région parisienne. Une antenne installée par Free Mobile le mois dernier à provoqué la mobilisation et les protestations des riverains.
 
L’association de défense des riverains Adesoisy est montée au créneau : "on ne nous as pas demandé notre avis", raconte son vice-président. Les protestataires reprochent au propriétaire du site "d’avoir loué son terrain inconstructible à un opérateur téléphonique sans aucune concertation avec le voisinage."
 
Ils sont 125 riverains a avoir signé la pétition pour la supprimer, d’autres ont même porté plainte. En cause, l’éternel débat sur les ondes électromagnétiques. Pour les riverains, l’installation de l’antenne fait perdre à leur habitation "jusqu’à 20 % de leur valeur".
 
La mairie soutient les actions du collectif et a de son côté refusé le permis de construire associé aux travaux nécessaire à la mise en service de l’antenne. Un arrêté municipal pris par la mairie permet également de retarder la mise en service de l’émetteur même si la municipalité (UMP) reconnait ne pas pouvoir s’y "opposer définitivement ! " 
 
Du coup si cette dernière est installée, elle n’est pour le moment pas branchée. 
 
Free Mobile, n’est pas le seul opérateur concerné contre cette vague de protestation. Les associations anti-antennes se multiplient. Au lendemain de Noël, à Brie-Comte-Robert en Seine et Marne, l’association Ondesm170 était créee pour protester contre l’installation d’une antenne Orange. 
 
A chaque fois, c’est le même refrain :"risques des ondes électromagnétiques", "principe de précaution", "absence d’information sur l’installation d’un antenne" pour au final un discours de la mairie fataliste annonçant une sollicitation de l’opérateur "pour qu’il dépose un permis de construire" que la municipalité "sera dans l’obligation d’accepter."  Si a chaque fois les collectifs annoncent être prêt à porter l’affaire en justice, c’est surtout pour eux du temps de gagné, comme s’il s’agissait d’un répis...
 
Source : Le Parisien
 
 
 
Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (114)
Afficher les 109 premiers commentaires...
Posté le 07 janvier 2015 à 07h54
worky a écrit
Je parlais de la puissance maximale d'un des émetteurs, la seule valeur intéressante pour évaluer le champ. Bref, on dit la même chose. A savoir que le champ émis par la Tour Eiffel n'a rien d'exceptionnel et ne démontre en rien l'absence de risque. Ce vieil argument bidon de la Tour Eiffel est sorti par les lobbyistes et a déjà été démonté 100 fois. Encore une fois, je ne dis pas qu'il y a un risque. Simplement qu'affirmer qu'il n'y en a certainement pas est une preuve de mauvaise foi ou de bêtise. 

Démonté 100 fois ? Tu as des liens, sans doute ? Par des "contre lobbyistes" ou par des illuminés à la sauce robin des toits, qui se basent sur des valeurs de champ "à ne pas dépasser" tout droit sortis de leur pifomètre (ce qui a été mis en évidence) ?

Au vu de l'historique de l'utilisation des ondes radio et de l'absence de toute conséquence sanitaire (excepté certaines études en labo soit non reproduites soit contredites par d'autres études tout aussi sérieuses et indépendantes), affirmer qu'il pourrait y avoir des risques ET FAIRE UN PARALLELE AVEC LE NUCLEAIRE OU L'AMIANTE (puisque je répondais à cela à la base) c'est effectivement faire preuve d'ignorance ou de bêtise... ou les deux.

Posté le 07 janvier 2015 à 10h12
SpeedyGonzales a écrit
worky a écrit Je parlais de la puissance maximale d'un des émetteurs, la seule valeur intéressante pour évaluer le champ. Bref, on dit la même chose. A savoir que le champ émis par la Tour Eiffel n'a rien d'exceptionnel et ne démontre en rien l'absence de risque. Ce vieil argument bidon de la Tour Eiffel est sorti par les lobbyistes et a déjà été démonté 100 fois. Encore une fois, je ne dis pas qu'il y a un risque. Simplement qu'affirmer qu'il n'y en a certainement pas est une preuve de mauvaise foi ou de bêtise.  Démonté 100 fois ? Tu as des liens, sans doute ? Par des "contre lobbyistes" ou par des illuminés à la sauce robin des toits, qui se basent sur des valeurs de champ "à ne pas dépasser" tout droit sortis de leur pifomètre (ce qui a été mis en évidence) ? Au vu de l'historique de l'utilisation des ondes radio et de l'absence de toute conséquence sanitaire (excepté certaines études en labo soit non reproduites soit contredites par d'autres études tout aussi sérieuses et indépendantes), affirmer qu'il pourrait y avoir des risques ET FAIRE UN PARALLELE AVEC LE NUCLEAIRE OU L'AMIANTE (puisque je répondais à cela à la base) c'est effectivement faire preuve d'ignorance ou de bêtise... ou les deux.

Mon pauvre SpeedyGonzales. J'écris pauvre car tu semble incapable de tenir une discussion constructive et intelligente. Tu es systématiquement agressif, peu ouvert aux arguments des autres, les tiens faisant forcément référence absolue et tu es d'une intolérance rare, limite caricaturale. Une sorte de sous Zemmour. Je n'aimerai pas être à ta place. Il y a pleins d'arguments qui me viennent à l'esprit suite à tes commentaires mais je pense que ce ne serait que de la perte de temps. Reste dans ton petit monde et ton égo surdimensionné. Et bien caché derrière ton clavier.

Posté le 07 janvier 2015 à 10h20
BeGood a écrit
Mon pauvre SpeedyGonzales. J'écris pauvre car tu semble incapable de tenir une discussion constructive et intelligente. Tu es systématiquement agressif, peu ouvert aux arguments des autres, les tiens faisant forcément référence absolue et tu es d'une intolérance rare, limite caricaturale. Une sorte de sous Zemmour. Je n'aimerai pas être à ta place. Il y a pleins d'arguments qui me viennent à l'esprit suite à tes commentaires mais je pense que ce ne serait que de la perte de temps. Reste dans ton petit monde et ton égo surdimensionné. Et bien caché derrière ton clavier.

Ce qui précède est certainement constructif, intelligent, non agressif, tolérant, non caricatural ?

Tu n'as strictement aucun argument et te bornes à faire un parallèle avec le nucléaire et l'amiante ! Ça prouve quelque chose ? Non, c'est du niveau comptoir de quartier. Reste donc dans tes certitudes bas de gamme et fais donc péter toutes les antennes relais, pendant que dans ce temps (simple exemple) une dizaine de sous marins (principalement russes, mais il y a 2 US) gisent dans les fonds marins avec leurs torpilles, missiles et chaudières atomiques et sont en lente décomposition... 

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
-25 points
Posté le 07 janvier 2015 à 17h26

Tu es vraiment une buse

Posté le 07 janvier 2015 à 22h35
worky a écrit
Ce vieil argument bidon de la Tour Eiffel est sorti par les lobbyistes et a déjà été démonté 100 fois. Encore une fois, je ne dis pas qu'il y a un risque. Simplement qu'affirmer qu'il n'y en a certainement pas est une preuve de mauvaise foi ou de bêtise. 

L'argument est utilisé comme symbole, certes, mais "bidon" c'est un jugement un peu rapide vu que le sujet des émetteurs radio TV est documenté et que les études n'ont pas permis jusqu'à présent de mettre ces émetteurs en cause. Le rapport Zmirou documente un certain nombre d'études épidémiologiques sur des clusters de cancers, leucémies : émetteur radio à Hawai, émetteur TV à Birmingham GB, puis 21 émetteurs de GB. 3 émetteurs TV à Sydney, Australie, d'autres dans la région de san Francisco etc.  

Sur l'affirmation "qu'il n y a pas de risque", l'affirmation n'est pas scientifique puisqu'on ne peut pas prouver une inexistence, on devrait plutôt dire "pas de risque démontré". L'absence de preuve n'est pas une preuve d'absence. Néanmoins lorsque des études de bonne qualité méthodologique se succèdent sans montrer d'effets délétères, alors les scientifiques écrivent qu'une dangerosité devient "peu probable". 

Bref, comme dit Jean de Kervasdoué dans "les prêcheurs de l'apocalypse" : "Le danger des téléphone portables n'a pu être démontré, ils sont provisoirement sans danger, et ce provisoire durera jusqu'à la fin des temps, car il est logiquement impossible de démontrer que l'usage d'un produit puisse être toujours, dans toute circonstance, sans risque"

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Nouvelle offre de Free dans le fixe : qu’attendriez-vous ?