Le Cloud-Gaming, une valeur ajoutée pour les opérateurs télécoms ?

Le Cloud-Gaming, une valeur ajoutée pour les opérateurs télécoms ?
 
Les jeux-vidéos peuvent-ils profiter aux opérateurs télécoms ? Sur les quatre FAI nationaux français, seul Free n’a pas encore proposé sa plateforme de Cloud-Gaming. Pourtant, de nombreux jeux sont présents sur la Freebox Révolution. L’opérateur était d’ailleurs l’un des premiers FAI à fournir un gamepad avec ses box. Bouygues Télécom, Orange et SFR, de leur côté, se sont déjà positionnés sur le marché de Cloud-Gaming. 
 
Pour Laura Dognin, chef de produit services jeux et application chez Bouygues, "on n’achète pas une box pour avoir des jeux, l’idée c’est de proposer un service supplémentaire."
 
Si cette activité est rentable pour les opérateurs, pour Jerome Yomtov délégué général de SFR-Numericable, elle ne reste qu’une "source de revenus additionnels sur un marché en croissance."
 
Pour Christian Bombrun, directeur divertissement et nouveaux usages chez Orange, le marché reste porteur :"si on arrive à prendre quelques pourcents des 2,7 milliards d’euros que représente le marché du jeu vidéo en France c’est déjà intéressant."
 
Pour l’instant, le marché du Cloud Gaming nécessite quand même une très bonne connexion. Son développement semble étroitement lié au déploiement des réseaux très haut débit.
 
Source : Les Echos