Certains logements neufs ne seront plus raccordés en cuivre par Orange

Certains logements neufs ne seront plus raccordés en cuivre par Orange

Alors qu’en avril, Orange projetait de n’abandonner le raccordement en cuivre qu’en 2016, l’opérateur commence à arrêter le raccordement en cuivre dans certains types de logement. Dans son relevé de décision, "Orange souhaite que le FTTH soit l’équipement standard de communication dans les immeubles neufs."

Depuis le 02 octobre dernier, Orange a déjà stoppé la commercialisation de ses offres cuivres grands publics lorsque dans les immeubles neufs qui sont raccordés en cuivre et en fibre par l’opérateur.

C’est à travers un relevé de décision, publié par le forum lafibre.info, que le directeur technique d’Orange Laurent Benatar a annoncé qu’a compter du 1er décembre 2014, Orange ne ferait plus les travaux de raccordement au réseau cuivre dans certains immeubles neufs. Cet arrêt concerne les quartiers dans lesquels la fibre d’Orange est déployée dans la rue, lorsque Orange est opérateur de zone ou d’immeuble et "dans les communes disposant d’un réseau concurrent à Orange (Numericable)" :
  • En Zones Très Denses haute densité, les immeubles neufs résidentiels de 12 logements ou plus
  • En Zone moins Dense et Zone Très Dense basse densité, les immeubles neufs et résidentiels de 4 logements ou plus.
Concernant les immeubles neufs pour lesquels Orange est Opérateur de Zone ou d’immeuble, l’opérateur annonce "dans les communes non Numericable, la pose de cuivre sera limitée à 30% maximum du nombre de logements prévisionnels dans ces immeubles."
 
Alors qu’Orange est l’unique délégataire du service universel et doit permettre le raccordement et la fourniture d’un service téléphonique à toute personne le demandant, Orange est donc en train de pousser ses concurrents et les autorités compétentes à se positionner sur l’extinction du cuivre.
 
De la même manière dans les zones très denses concernées où chaque opérateur doit y déployer ses équipements FTTH, Orange joue ainsi la carte de la concurrence, poussant ces derniers à accélérer leurs déploiements. Certains abonnés arrivant dans ces nouveaux logements risquent donc de disposer de moins de choix concernant leur futur opérateur.
 
Cette décision va néanmoins à l’encontre du code de la construction et de l’habitation qui bien qu’imposant depuis 2012 le raccordement FTTH, impose toujours aux promoteurs immobiliers l’installation d’un réseau cuivre au sein des immeubles. Dans les immeubles concernés par l’absence de raccordement Orange, ce dernier pourrait s’avérer inutile.
 
Source : Clubic