Halle Freyssinet : lettre ouverte d’un architecte à Xavier Niel

Halle Freyssinet : lettre ouverte d’un architecte à Xavier Niel
 
C’est sur son blog spécialisé dans l’architecture que ce chef de projet dans une agence d’architecture s’est décidé d’écrire une lettre ouverte à Xavier Niel.
 
Fasciné par ses exploits dans les télécoms, il souhaite interpeler Xavier Niel sur son choix en matière d’architecte concernant son projet de rénovation de la Halle Freyssinet, lieu qui accueillera près de 1000 start-up innovantes.
 
Pour lui, le choix de Jean-Michel Wilmotte est à l’opposé de l’état d’esprit souhaité pour la Halle Freyssinet : un choix sécuritaire, plutôt que de faire le pari de faire confiance à de jeunes talents.
 
Cher Xavier Niel,

Tu es, il faut le reconnaître, le Steve Jobs ou le Mark Zuckerberg français. Tu es un entrepreneur génial qui a révolutionné l’internet national. La vidéo de 2002 du PDG d’AOL restera à jamais gravée dans ma mémoire. Tu les as tous scotchés si bien que tous ne sont pas relevés. De la Freebox à Freemobile à la création de ton école dite 42, tu n’as jamais cessé d’innover, innover et encore innover. Ce projet de la halle Freyssinet est encore un énorme challenge pour toi. Faire de ce lieu, le plus grand incubateur au monde. Montrer que la France regorge d’incroyables talents entrepreneuriaux. Mais pourquoi, dis-moi pourquoi tu as choisi Jean-Michel Wilmotte comme architecte ? 

Tout d’abord, je n’ai rien contre Jean-Michel Wilmotte et son architecture, je m’en fous un peu. Cependant, je m’interroge, car quand tu ne cesses de répéter à longueur d’interview que la France est pleine de talent, d’innovation, d’expérimentation à mettre en place et que la France ne fait pas assez confiance en sa jeunesse… je me demande donc pourquoi quand tu as à faire le choix d’un architecte d’un lieu qui se veut être celui de tes revendications citées ci-dessus, tu prends Jean-Michel Wilmotte qui fait de l’architecture, certes de qualité, mais plus type grand bourgeoisie que révolutionnaire / innovante ? C’est propre, c’est sérieux, c’est bien fait, mais ce n’est pas la grande révolution. Pourquoi n’as-tu fait pas appel à des architectes jeunes, innovants, inventifs, créatifs, non conventionnels qui auraient apporté à la Halle Freyssinet la forme (architecturale) au fond. J’en ai vu en ligne qui avait fait des projets un peu plus excitants. 

Finalement, un peu comme Steve Jobs qui avait choisi Norman Foster pour le siège d’Apple et Mark Zuckerberg, Frank Gehry pour le siège de Facebook, tu n’appliques pas ton discours au choix que tu fais quand tu y es confronté. Où sont ton courage et ta vision d’entrepreneur dans tes choix architecturaux ? Tu aurais pu lancer un grand concours architectural réservé au moins de 40 ans (on est encore jeune à cet âge en architecture)… tu aurais pu faire plein de choses, mais non tu as préféré la sûreté et l’absence de risque. 

La révolution est peut-être arrivée dans le monde du numérique, mais chez les décideurs architecturaux, on préférera toujours choisir un bon vieux poids lourd bien robuste, bien solide, bien efficace plutôt que tenter l’innovation, le courage et l’expérimentation. Dommage. 

Cordialement,