iPad Air 2 d’Apple : les opérateurs n’ont plus chasse-gardée sur les cartes SIM

iPad Air 2 d’Apple : les opérateurs n’ont plus chasse-gardée sur les cartes SIM
C’est un coup de semonce inquiétant qu’a lancé Apple à l’occasion de la présentation du nouvel iPad Air 2. Pourtant peu mis en avant lors de la présentation de son produit, les iPad disposent désormais d’une nouvelle fonction : une carte SIM intégrée.
 
Les tablettes de la marques seront ainsi livrées avec une carte SIM capable de se connecter sur les différents réseaux des opérateurs mobiles. Pour Ian Fogg analyste chez IHS Technology, cette "fonctionnalité a le potentiel de changer fondamentalement la relation entre les opérateurs mobiles et leurs clients".
 
Les opérateurs sont ainsi relégués au rang de fournisseur de réseau et de bande passante. C’est depuis sa tablette que l’utilisateur de l’iPad Air 2 va pouvoir choisir son opérateur et son forfait et en changer selon son bon vouloir. Nul besoin de se déplacer dans la boutique de l’opérateur ou d’attendre de recevoir sa carte SIM, celle d’Apple présente dans l’iPad s’active en quelques secondes.
 
Pour le moment seuls quatre opérateurs dans le monde seront compatibles dont trois aux Etats-Unis (At&T, Sprint et T-Mobile) et EE au Royaume-Uni. Un test qui en cas de succès pourrait se généraliser à d’autres pays. Pour le moment rien ne filtre sur les modalités de partenariats qui sont fixés avec les opérateurs concernés.
 
En France la situation est plus complexe. Si dans certains pays, Apple peut prendre le risque de court-circuiter les opérateurs, selon Tariq Ashraf de Bearing Point, en France, "il risquerait de se priver des subventions généreuses que les opérateurs octroient aux acheteurs d’iPhone et de voir ses ventes de terminaux chuter."
 
Néanmoins en cas de succès de cette Apple SIM, il estime qu’Apple "construirait brique après brique un formidable écosystème et enclencherait un cercle vertueux, pour son propre profit". Cette fonctionnalité a priori anodine représente donc un danger non-négligeable à l’heure ou les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) sont déjà les maîtres de la toile.
 
Pour Ian Fogg, si cette Apple SIM arrivait sur l’iPhone, l’analyste prédit déjà qu’elle "aurait un impact considérable sur le modèle économique des opérateurs mobiles." 
 
Source : Le Figaro