Pour Stéphane Richard, les enchères des 700 MHz seront cruciales pour les opérateurs télécoms

Pour Stéphane Richard, les enchères des 700 MHz seront cruciales pour les opérateurs télécoms
 
Alors que le groupe Orange a des vues sur le marché espagnol, Free comme Orange semblent avoir mis de côté leurs velléités sur Bouygues Télécom et abandonné l’idée d’une consolidation par un retour à 3 opérateurs mobiles en France.
 
Si Stéphane Richard, PDG d’Orange a compris que Bouygues Télécom a "une stratégie pour rester seul", il estime que le marché à quatre n’a pas pour vocation de durer : 

"Il y a eu un vrai changement dans l’esprit des régulateurs et des pouvoirs publics. Quatre n’est plus considéré comme un chiffre magique."
 
Pour lui, la prochaine échéance concernant l’avenir des opérateurs mobiles en France se déroulera en 2015-2016, lors de la prochaine enchère de fréquences qui concernera la bande des 700 MHz. Pour lui, elle sera "révélatrice" : 
 
"On verra qui à la possibilité d’être candidat, à quel niveau de prix." 
 
Free Mobile a déjà manifesté son intérêt concernant cette bande de fréquence, n’ayant pas obtenu de fréquences sur la bande des 800 MHz. Reste à savoir si Numericable endetté après le rachat de SFR (s’il est validé) et Bouygues Télécom dans une situation délicate auront la possibilité de se positionner sur le sujet.
 
Source :  Le Figaro