Impayés dans les télécoms : un député souhaite le contrôle du fichier Preventel

Impayés dans les télécoms :  un député souhaite le contrôle du fichier Preventel

C’est à travers une question au ministre de l’Economie publiée au Journal Officiel, que André Chassaigne député du Puy de Dôme souhaite interpeler le gouvernement sur certaines pratiques des opérateurs téléphoniques.

En ligne de mire, le député souhaite s’intéresser au fichier GIE Préventel, une base commune qui recense les impayés des opérateurs Bouygues, Orange, SFR, El Telecom, Coriolis, Omer Telecom, Afone… Free Mobile n’en fait pas partie.
 
En cas d’impayé et après une procédure de recouvrement infructueuse, les opérateurs peuvent inscrire leurs clients mauvais payeurs sur cette base de données empêchant le client de s’inscrire tant que sa créance n’est pas remboursée. 
 
Pour André Chassaigne, cette base de donnée exploitée et renseignée par les membres du Groupement d’Intérêt Economique Preventel devrait "être soumise à une autorité indépendante de contrôle."
 
Pour lui, "les motifs d’impayés peuvent être multiples. Le consommateur n’a parfois d’autre choix que de suspendre le paiement pour défaut de téléphone ou de réseau." Cette situation est, selon lui, souvent le résultat "de nombreuses réclamations restées vaines" auprès des services clients.
 
Une situation qu’il estime problématique, "les consommateurs ne pouvant pas créer un GIE à l’instar des opérateurs, le recensement des dysfonctionnements et tromperies doit être effectué par un service indépendant de ces grands groupes de téléphonie." Il réclame ainsi l’instauration d’une telle base de données "permettant de connaître la qualité de tel ou tel opérateur de téléphonie."
 
Source : NextInpact