L’arrivée de Free continue de “bouleverser la distribution de la téléphonie mobile” estime GFK

L’arrivée de Free continue de “bouleverser la distribution de la téléphonie mobile” estime GFK

Xavier Niel avait prévenu en 2012, il déclarait la guerre aux forfaits avec engagement et au modèle du "terminal subventionné". Si depuis, le quatrième opérateur propose certains de ces terminaux en location sur 24 mois, le marché du sans engagement continue d’exploser à hauteur de 45,5% des forfaits mobiles. D’autres opérateurs et opérateurs virtuels sont également engagés sur le marché du forfait sans engagement et "SIM Only".

Cette part croissante de forfaits sans engagement soutient la vente de smartphone toujours en croissance de 10 à 11 % selon GFK. Le marché du smartphone est littéralement entrain de croquer le marché du téléphone classique, voué à disparaître. En 2013, deux fois plus de smartphones que de téléphones classiques s’étaient vendus. En 2014, l’écart s’agrandit encore, les prévisions de GFK donnent 17,5 millions de smartphones vendus contre 5,9 millions de téléphones classiques.
 
Selon le cabinet d’analyse la mutation s’effectue à vitesse grand V : les terminaux vendus sans abonnement, hors opérateurs ont représenté "en cette fin de trimestre, 77% des ventes dans les circuits de détails." Selon lui, "le marché du smartphone continue d’être porté par le SIMfree."
 
Pour GFK, cette situation et ce changement de consommation des terminaux mobiles sont toujours la conséquence de "l’arrivée du 4ème opérateur il y a plus de deux ans", ce dernier n’ayant pas fini "de bouleverser la distribution de la téléphonie mobile et de multiples ajustements sont encore attendus." 
 
Il estime ainsi que la situation peut s’avérer compliquée à gérer "pour les fabricants et distributeurs tant que le marché n’est pas stabilisé."
 
Source : Zdnet