L’ARCEP répond aux questions sur les résultats de la qualité réseau de Free Mobile

L’ARCEP répond aux questions sur les résultats de la qualité réseau de Free Mobile

Ainsi que nous vous l’avions annoncé, l’ARCEP organisait jeudi un chat concernant son étude sur la qualité des réseaux mobiles publiée lundi. Free étant arrivé dernier, de nombreuses questions ont concerné ce classement. Nous vous proposons de retrouver la retranscription des question-réponse concernant Free Mobile :
 
 Zebulon : Comment la qualité de service des réseaux mobiles est-elle mesurée ? 
 
Environ 40 techniciens sont envoyés, durant près de 3 mois, sur l’ensemble du territoire métropolitain afin d’effectuer des appels vocaux et des tests data (téléchargements, web…) dans différentes situations (intérieur, extérieur, moyens de transport…). 
 
Kevin : Pourquoi, dans le cas de Free, ne pas avoir forcé bloqué l’itinérance, afin de tester la qualité du réseau propre de Free Mobile ? Cela aurait été plus pertinent ! Car là on pourrait interpréter que le réseau que FM est en train de construire est plus que passable, alors que c’est l’itinérance. 
 
Les enquêtes ARCEP publiées visent à représenter la qualité de service expérimentée par un client de Free Mobile. Par conséquent, le recours à l’itinérance, sur le réseau d’Orange, n’a pas vocation à être proscrit. 
 
Firna : Orange étant n° 1. Pourquoi Free itinérant d’Orange est bon dernier ? 
Antoine1535 : Pourquoi Free est-elle loin derrière sachant qu’il bénéficie de l’itinérance du réseau Orange qui est loin devant tout le monde ? 
 
La qualité de service de Free Mobile est une combinaison de la qualité de son propre réseau et de la qualité obtenue en itinérance. 
 
Cette dernière résulte du contrat d’itinérance liant Free Mobile à Orange, qui est un contrat de droit privé, et qui peut prévoir certaines limitations, du fait de Free Mobile ou du fait d’Orange. 
Il est donc logique que les opérateurs aient une qualité différente, y compris en itinérance.
 
@jojo : Pourquoi ne pas avoir tenu compte du Wifi dans cette étude ? 
 
Il s’agit d’une enquête mesurant la qualité de service des réseaux mobiles, le wifi n’a donc pas été mesuré. 
 
max54 : 1- Est-ce que les débits diffèrent suivant les opérateurs, 
2 – Quand les relais actuellement en edge seront en 3G ou 4G ? Merci. 
 
Oui, les débits médians constatés diffèrent forcément. Dans le cadre de cette enquête, ils sont les suivants : 4 Mb/s pour Free Mobile, 4.2 Mbb/s pour SFR, 5.7 pour Bouygues Telecom et 9.3 pour Orange. 
Par ailleurs, le déploiement de la 3G sera terminé d’ici quelques années, pour ce qui concerne la 4G, ça ne fait que commencer. 
 
Flubox : Vous n’avez donc aucun contrôle sur le contrat privé liant Orange à Free, sur les modalités de ce contrat ? 
 
Les opérateurs peuvent saisir l’ARCEP en cas de désaccord sur le contrat.
 
Antoine1535 : Pourquoi comparer des opérateurs qui déploient la 2G-3G depuis une décennie avec un nouveau entrant (2ans) ? (ps : il faudrait peut-être comparer ce qui est comparable non ?) 
 
L’objectif est la comparaison des opérateurs à date sur la qualité de service qu’ils proposent. 
Cela permet aux utilisateurs d’effectuer un choix éclairé entre les différentes offres des opérateurs.
 
JimFossile : Pourquoi avoir choisi de présenter les résultats globaux sous forme de nombre d’indicateurs supérieur à la moyenne ? C’est assez peu représentatif de la qualité de service effective. 
 
Le rapport complet contient 258 indicateurs qui permettent d’être représentatifs de très nombreuses situations. 
De plus, dans la synthèse du rapport, plusieurs graphiques représentent de manière globale ces différentes situations.
 
@jojo : Est-ce que la qualité de Freemobile peut être comparable vu qu’il ne bénéficie pas de la même "taille" de fréquence que ces concurrents ? 
 
L’enquête permet de comparer la situation des opérateurs du point de vue des clients. 
Si Free Mobile estime avoir besoin de plus de fréquences, il peut en faire l’acquisition auprès de l’ARCEP à l’occasion des procédures régulières d’attribution.