Débits 4G Free Mobile dans les 17 grandes villes de France : progression globale des débits et de nombreux records

Débits 4G Free Mobile dans les 17 grandes villes de France : progression globale des débits et de nombreux records

Deux mois après notre dernier point d’étape concernant les 17 plus grandes villes intra-muros de France, qu’en est-il des débits Free Mobile ? Ont-ils régressé, ont-ils progressé ?
 
Ces débits sappuyent sur les données relevées par l’application Sensorly, qui calcule les histogrammes en pourcentage de la superficie du territoire testé et non en pourcentage du nombre de tests. Chaque ville est ainsi découpée en milliers de micro-zones qui sont par la suite agrégées pour construire les histogrammes.
 
Sur 17 villes 13 sont encore en progression depuis 2 mois, néanmoins après la progression forte des premiers mois, en deux mois, pour 8 villes, la progression n’est que de 1 à 2 % du territoire testé qui franchit la barre des 30 Mbits.
Pour les 4 villes les mieux couvertes en revanche c’est la stagnation. Atteignant ou approchant les 70 % du territoire testé en THD, les villes de Montpellier et Marseille stagnent quand Le Havre et Nantes régressent légèrement.
 
Parmi les plus fortes progressions on retrouve Toulon qui progresse de 9 points à 46 % du territoire testé au delà de 30 Mbits, et Bordeaux dont la progression se fait doucement mais plus surement que d’autres villes.
 
Si le Havre, Montpellier et Nantes restent en tête du classement, 10 des 17 villes disposent de plus d’une connexion sur deux en 4G supérieur à 30 Mbits.
 
Reims bien qu’en progression de 2 points reste tristement à moins de 10 % des connexions en 4G supérieur au niveau exigé dans la définition du très haut débit mobile selon les critères de l’ARCEP. 
 
Pourcentage du territoire testé dont le débit download est supérieur à 30 Mbits
 
1)Le Havre 73 % -3
2)Montpellier 73% =
3)Nantes 72 % -1%
4)Marseille 69% =
5)Nice 66 % +1
6)Paris 64 % +2
7)Grenoble 64 % +4
8)Angers 60 % +4
9)Lille 59 % +1
10)Bordeaux 57 % +5
11)Toulouse 46 % +3
12)Toulon 46 % +9
13)Saint Etienne 37 % +1
14)Lyon 33 % +1
15)Rennes 33 % +2
16)Strasbourg 22% +2
17)Reims 9% +2
 
 
Pourcentage du territoire testé dont le débit upload est supérieur à 15 Mbits
 
Sur ces 17 villes, 9 / 17 villes sont en progression concernant leur débit upload, pour Bordeaux et Toulon ces progressions atteignent respectivement 7 et 6 points d’augmentation.
 
1)Marseille 40 % +1 pt
2)Grenoble 39 % +1 pt
3)Nice 38 % +3 pts
4)Montpellier 36% =
5)Lille 35 % +1 pt
6)Paris 34 % =
7)Nantes 32 % =
8)Angers 32% =
9)Le Havre 30 % -3 pts
10)Bordeaux 30 % + 7 pts
11)Toulouse 27% + 3 pts
12)Saint Etienne 22 % -2 pts
13)Lyon 21 % =
14) Strasbourg 17% +2 pts
15)Toulon 17 % +6 pts
16) Rennes 14 % =
17) Reims 8 % +1 pt
 
 
Les records 4G Free Mobile
 
Concernant les records, bien qu’ils n’aient qu’une valeur symbolique du débit maximum atteint sur un One Shot. Dans 6 des 16 plus grandes villes de France le débit maximum atteint franchi la barre des 140 Mbits et 13 dépassent la barre des 130 Mbits. Seules 2 villes ont désormais un débit maximum réel inférieur au débit maximum théorique de Bouygues et SFR en 4G. 
 
1)Paris 141 Mbits (+14,8) sur LG Nexus 5
2)Montpellier 141 Mbits sur Samsung Galaxy Note 3
3)Bordeaux 141 Mbits (+0.9) sur LG Nexus 5
4)Lille 140,9 Mbits (+0.2) sur LG Nexus 5
5)Reims 140,9 Mbits sur Samsung Galaxy Note 3
6)Nantes 140,2 Mbits sur LG Nexus 5
 
7)Marseille 139,3 Mbits (+18,2) sur Samsung Galaxy Note 3
8)Toulouse 139,2 Mbits (+1,2) sur LG Nexus 5
9)Strasbourg 139,2 Mbits sur LG Nexus 5
10)Nice 138 Mbits sur LG Nexus 5
11)Lyon 136,8 Mbits (+26,7) sur LG G2
12)Rennes 135 Mbits(+36,7) sur LG Nexus 5
13)Toulon 130,8 Mbits (+40) sur LG G2
 
14)Le Havre 126,2 Mbits sur LG G2
15)Grenoble 114,6 Mbits (+15,1) sur Samsung Galaxy Note 3
 
16)Saint Etienne 94,7 Mbits sur Samsung Galaxy S4
 

 Voir la Carte de Couverture et de débits montants et descendants en 2G/3G Free Mobile

 

 
 
Vous pouvez également télécharger l’application Sensorly disponible sur iOS et/ou Android  et devenir ainsi contributeur, permettant d’améliorer constamment les données relevées sur l’application pour juger de la couverture et des débits Free Mobile et des autres opérateurs avec de plus en plus de précision.