TDF cherche acheteur pour combler un manque

 
Depuis plusieurs mois, l’opérateur d’antennes connait de grosses difficultés. N’arrivant pas à combler une dette de 3,8 milliards, le plan de remboursement arrive à échéance.
 
Si depuis près d’un an le fonds d’investissement américain Dering en proposait 3,7 milliards sur les 4 milliards demandés, cette fois les négociations sont mortes et enterrées.
 
La vente de TDF se retrouve au point mort ne lui laissant que peu d’opportunités pour s’en sortir :
 
Selon une source proche du dossier, "dans les conditions financières actuelles, l’option privilégiée est certainement un refinancement de la dette qui permettrait d’en repousser l’échéance", autrement dit, financer la dette par une dette plus importante mais qui repousserait l’échéance à 2019.
 
Autre solution s’en remettre à un autre acheteur dont l’offre était encore inférieure au prix demandé mais qui permettrait à TDF de se retrouver à un niveau de dette inférieur à 1 milliard d’euros. C’est le Canadien PSP qui voudrait désormais s’offrir l’ex filiale d’Orange pour 3,5 milliards d’euros.
 
Reste enfin Dering dont la prise de capital pourrait être progressive mais pour le moment minoritaire. Elle permettrait de repousser l’échéance et d’éliminer une partie de la dette ce qui ne reste qu’une solution partielle.
 
Parmi les nombreuses activités de TDF, les télécoms représente 27,8 % de son chiffre d’affaires.
 
Source : Les Echos