Orange vise 20 % de femmes dans ses métiers techniques d’ici 2020

 
Stéphane Richard, PDG d’Orange est très impliqué aux côtés de la liberté des femmes, de lutter contre les discriminations et plus encore, il souhaite féminiser son entreprise. Alors que les télécoms sont souvent considérés comme des "métiers d’hommes". Il a déjà fait de Delphine Ernotte Cunci sa directrice d’Orange France. Il souhaite également l’accès à 35 % de femmes dans les équipes dirigeantes du groupe d’ici 2015.
 
Mais au delà de ces postes de cadres-dirigeants, où les mentalités françaises sont déjà en train de changer, Orange souhaite également atteindre 20 % de féminisation de ses métiers techniques pour y parvenir. Pour Jerome Barré, dans ces métiers, "actuellement, nous n’avons que quelques pourcent de femmes, voire presque zéro" technicienne itinérante.
 
A ce titre Orange ne fait pas qu’embaucher, il forme et accompagne. Grâce à des contrats de professionnalisation, Orange dispose notamment d’une classe 100% féminine en Ile de France. L’objectif de ces cursus, former des femmes à l’intervention technique à domicile. Sept d’entre elles ont déjà profité de cette formation. Julie Vasetto, dont la formation vient de s’achever et interrogée par le Parisien "craignaient qu’ils (les hommes du secteur) aient des a priori vis a vis d’une femme dans ce métier mais c’est tout le contraire."
 
Après cette première expérimentation, Orange envisage de créer une classe d’une vingtaine de femmes parmi son plan de recrutement de 1000 alternants cette année. Le recrutement se réalise en ce moment et jusqu’à la mi-juillet. Avis aux amateurs et surtout aux amatrices…