Côte des opérateurs en bourse : “Iliad semble en mesure de tirer les marrons du feu”

Côte des opérateurs en bourse : “Iliad semble en mesure de tirer les marrons du feu”

En l’espace de 48 heures, les opérateurs ont fait le yoyo. A l’annonce du plan de restructuration de Bouygues et du rejet des offres potentielles d’Orange et Free, l’ensemble des maisons-mères des opérateurs s’écroulaient en bourse : Bouygues perdait plus de 6% , presque 7 % pour Iliad, plus de 3 % pour Orange et 4,5 % pour Numericable.

Dès le lendemain, le marché corrigeait le tir, Iliad reprenait 6,5 %, Bouygues a repris 3 %, Numericable 2 % et Orange 0.5 %.
 
Pour Xavier de Villepion vendeur d’actions chez Global Equities et interrogé par l’AFP, "c’est la contre-réaction à la journée de la veille, où les raisonnements à la journée ont faussé les cours. Le plan de Bouygues était attendu. Ceux qui ont deux heures de raisonnement et ont vendu se reprennent vite. C’est normal que les valeurs du secteur remontent." 
 
Concernant Iliad, le vendeur d’action ne semble pas inquiet sur l’avenir de la maison-mère de Free en bourse : "Iliad est un dossier absolument somptueux et ceux qui l’ont vendu hier corrigent le tir. Le titre a fait 200% de hausse sur 5 ans. Xavier Niel mène sa barque en solitaire mais quel que soit le scénario, Iliad semble être en mesure de tirer les marrons du feu."
 
Après cette montée-descente des valeurs, l’homme nous livre son analyse concernant le marché des télécoms en pleine mutation. Pour lui, le plan social et l’échec de ces premières négociations sert à rendre "la mariée plus belle" Bouygues n’ayant "pas envie de brader sa filiale". Pour lui, "c’est ce qui avait marché chez SFR : le plan social avait permis d’attirer des acquéreurs."
 
Source : AFP