Freezone S'inscrire

Les détails du plan de suppression d’emplois de Bouygues Télécom

Si hier, Bouygues annonçait brièvement les 1516 suppressions de postes dans un communiqué prévenant néanmoins qu’il y aurait un plan d’accompagnement "privilégiant le volontariat et le reclassement interne".
 
Selon Les Echos, la réduction de 17 % de ses effectifs se déroulera en deux phases : 
  • La première se déroulera entre le 15 novembre 2014 et le 15 janvier 2015 par la mise en place d’un plan de départs volontaires et de reclassement interne.
  • Dans la deuxième phase, du 15 janvier au 15 mars 2015, Bouygues Télécom amorcera un plan de sauvegarde de l’emploi.

Dès maintenant et jusqu’à la fin de l’été, auront lieu les négociations avec les syndicats du groupe, ces derniers ayant l’intention, selon le délégué de FO, Bernard Allain "de reclasser le plus de monde possible au sein du groupe Bouygues". 

Qui est sur la sellette ?
 
D’ores et déjà, Bouygues Télécom a annoncé que les 2 000 salariés des centres d’appels et les 2500 employés dans les boutiques ne sont pas concernés par le plan social.
 
En revanche, les 750 membres de la direction des services informatiques, vont connaître un véritable dégraissage et seront, selon Les Echos, "réduits aux deux tiers". Du côté du service marketing, cette fois c’est 2/3 des 250 employés qui ont déjà un pied hors de Bouygues Télécom. 
 
Enfin c’est du côté des cadres supérieurs, du management intermédiaire qu’il faut s’attendre à une véritable chasse aux sorcières. Si certains se verront proposés un reclassement, il n’est pas certain que tous se verront proposé un reclassement ou prendront la porte de gaieté de coeur. Si en 2012, 556 départs volontaires avait épargné l’opérateur d’un plan de licenciements et de départs contraints, cette fois l’opérateur pourrait ne pas y échapper.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (26)
Afficher les 21 premiers commentaires...
Posté le 12 juin 2014 à 22h31

Bouygues 4 Milliards de CA 9000 Salariés

Free 4 Milliards de CA 5000 Salariés... Et ce n'est pas qu'une question de productivité. Les salariés des centaines de boutiques Bouygues sont remplacés par des distributeurs de cartes sim. Vous pouvez compter sur eux pour payer vos retraites.

Orange France 20 Milliards 100 000 salariés. Pour des questions de concurrence, Orange ne peut pas atteindre 50% du marché, mais 80% des effectifs salariés çà ne gêne personne... enfin 30000 départs en retraite d'ici 2020 va rééquilibrer tout ça.

Et on s'étonne des licenciements et des départs en retraite non remplacés. Au lieu de vous plaindre que Bouygues supprime des emplois, plaignez vous du peu d'embauche chez free, sinon laissez bouygues gérer sa boite.

Posté le 13 juin 2014 à 00h14
fantasio88 a écrit
Je reste convaincu que c'est la sous-traitance qui va gicler, avec a la clé des reclassements pour les chefs de services qui se retrouveront  sans équipe.. Bien-sur, on incite aussi les gens à partir et trouver ailleurs, ça coûte rien, et on diminue les effectifs sans rien faire... Politique de la peur. On dit qu'on ferme, les gens partent d'eux même, et pas indemnités de licenciements...tout benef pour le patron!

ça gicle déjà depuis un moment chez les sous-traitants: mon beau-frère qui travaillait pour un sous-traitant de bouygues Telecom, s'est fait muté a l'autre bout de la Région Parisienne (clause de mobilité, toussa). N'ayant pas envie de se taper 3H de route pour rentrer chez lui, il a donné sa dem...et c'est loin d'être un cas isolé...

Alors certes, ce n'est pas un licenciement, mais la pression chez les sous-traitant de BT est ENORME.

Et comme tu dis, ça économise les indemnités, la paperasse, le temps, etc...

Maintenant son chef d'équipe fait le boulot de 3 techniciens : plus vraiment un chef d'équipe, plutôt un "ramasse merde"...pour 100€ de plus sur son brut...Démotivant , non ?

Le plus marrant (enfin, façon de parler) dans tout celà, c'est que la direction de BT n'a pas cherché a négocier des "accords de compétitivité", ils suppriment l'informatique et le marketting carrément. Je n'aimerais pas être dans le lot de ceux qui restent ...

Posté le 13 juin 2014 à 08h55
rootkeys a écrit
fantasio88 a écrit Je reste convaincu que c'est la sous-traitance qui va gicler, avec a la clé des reclassements pour les chefs de services qui se retrouveront  sans équipe.. Bien-sur, on incite aussi les gens à partir et trouver ailleurs, ça coûte rien, et on diminue les effectifs sans rien faire... Politique de la peur. On dit qu'on ferme, les gens partent d'eux même, et pas indemnités de licenciements...tout benef pour le patron! ça gicle déjà depuis un moment chez les sous-traitants: mon beau-frère qui travaillait pour un sous-traitant de bouygues Telecom, s'est fait muté a l'autre bout de la Région Parisienne (clause de mobilité, toussa). N'ayant pas envie de se taper 3H de route pour rentrer chez lui, il a donné sa dem...et c'est loin d'être un cas isolé... Alors certes, ce n'est pas un licenciement, mais la pression chez les sous-traitant de BT est ENORME. Et comme tu dis, ça économise les indemnités, la paperasse, le temps, etc... Maintenant son chef d'équipe fait le boulot de 3 techniciens : plus vraiment un chef d'équipe, plutôt un "ramasse merde"...pour 100€ de plus sur son brut...Démotivant , non ? Le plus marrant (enfin, façon de parler) dans tout celà, c'est que la direction de BT n'a pas cherché a négocier des "accords de compétitivité", ils suppriment l'informatique et le marketting carrément. Je n'aimerais pas être dans le lot de ceux qui restent ...

On est bien en phase sur le sujet!

Posté le 19 juin 2014 à 14h50

"Bouygues Télécom a annoncé que les 2 000 salariés des centres d’appels et les 2500 employés dans les boutiques ne sont pas concernés par le plan social."

Bah évidemment !

Les centres d'appels sont sous-traités à la société Acticall
Les boutiques (Club Bouygues Telecom) sont des franchisés !

Posté le 19 juin 2014 à 14h50

"Bouygues Télécom a annoncé que les 2 000 salariés des centres d’appels et les 2500 employés dans les boutiques ne sont pas concernés par le plan social."

Bah évidemment !

Les centres d'appels sont sous-traités à la société Acticall
Les boutiques (Club Bouygues Telecom) sont des franchisés !

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Les bugs au lancement d'une box vous rebutent-ils au point de ne pas vous abonner ?