Martin Bouygues : « Ça prendra un, deux, voire trois ans, mais je tuerai Free »

Martin Bouygues : « Ça prendra un, deux, voire trois ans, mais je tuerai Free »

Le couperet est tombé hier. Bouygues Télécom a annoncé dans un communiqué la suppression de 1516 emplois sur les 9000 employés de l’opérateur (soit environ 17% des effectifs). La cure d’amaigrissement sera réalisée sous la forme d’un « plan d’accompagnement privilégiant le volontariat et le reclassement interne », tente de rassurer l’opérateur.

Outre les suppressions d’emplois, Bouygues Télécom annonce avoir choisi de repenser totalement son positionnement d’entreprise en proposant de nouvelles offres, à des prix très agressifs, « qui vont renouveler le standard des prix des Box haut et très haut débit ». L’opérateur devrait donc relancer la guerre des prix entamée avec le lancement de l’offre Bbox à 19,99 euros par mois. « Ça prendra un, deux, voire trois ans, mais je tuerai Free », chuchoterait en privé Martin Bouygues, selon Les Echos

La reconquête annoncée par Bouygues devrait débuter, entre autre, avec une nouvelle offre en fibre à 400Mb/s (qui sera dévoilée le 26 juin prochain et dont nous vous faisons l’écho dans cet article). L’opérateur devrait également investir « pour de bon dans le fixe, en dégroupant 1.500 nœuds d’accès ADSL d’ici à la fin 2015 et en co-investissant dans la fibre ». N’est-ce pas trop tard ? Lui reste-t-il assez de temps pour redresser la barque ?

En attendant, Orange et Free rôdent et observent l’agonie de Bouygues Télécom. Orange assure que les négociations avec Bouygues continuent, et souhaiterait un rachat en cash au cotée de Free.

Source : Les Echos

Merci à @ccourselle