Orange Espagne présente la 4G LTE-A à 225 Mbits

Selon la presse espagnole, Orange a présenté mardi à la presse espagnole sa technologie 4G LTE-Advanced capable d’atteindre 300 Mbits de performance théorique. 

Si en février, l’ARCEP a autorisé Orange  à mener des expériences similaires à Bordeaux, c’est de l’autre côté des Pyrénées qu’Orange a atteint plus de 200 Mbits "dans les conditions réelles".
 
C’est dans la ville de Valence avec un routeur Huawei E5186 que ces tests de 4G LTE-Advanced ont été réalisés par l’opérateur. 
 
Si en France les tests menés sont réalisés grâce à l’agrégation de 2x 20 MHz dans la bande des 2600 MHz et d’un même canal sur la bande 3500 Mhz, en Espagne, l’opérateur a mené ces tests avec des bandes déjà utilisées en France : les 1800 MHz et 2600MHz.
 
Après un premier test avec 20 Mhz sur les 2600MHz et 10 mhz sur les 1800 MHz, le débit théorique maximal est montée à 225 Mbits, contre 150 Mbits en France actuellement. Orange estime qu’avec 10 MHz supplémentaire sur la bande 1800 MHz permettrait d’atteindre ce débit théorique maximal de 300 Mbits. 
 
Parmi les tests de performance réalisés, la connexion a été testée dans des conditions de : 
  • Transfert des fichiers via un serveur FTP 
  • L’ouverture et la navigation Google Earth
  • Le téléchargement de vidéos, photos fichiers.
La vitesse maximale lors de cette série de tests a atteint 223,7 Mbits et une vitesse moyenne de 205 Mbits. La presse espagnole qui a pu observer ces tests note également une faible latence de 30 à 40 ms.
 
L’opérateur français a également indiqué à cette occasion qu’il menait des tests de E-Band, une nouvelle technologie de transmission de données qui permettrait de multiplier la vitesse de transmission du réseau mobile par 8, jusqu’à 2,5 Gbits. Cette technologie serait néanmoins réservée aux liaisons radio de très grande capacité.
 
Ces tests sont-ils réservés exclusivement pour une utilisation espagnole ? La présence d’Orange dans de nombreux pays, et la compatibilité des bandes utilisés en Espagne avec celles attribuées aux opérateurs français, laissent penser que ces tests pourraient servir également d’exemple pour la 4G LTE-A en France. Seul Hic, la bande 1800 Mhz, n’est pas encore réutilisé en 4G par l’opérateur historique, qui l’utilise encore pour l’accueil en 2G de l’itinérance Free Mobile. 
 
Source : RedesZone