Numericable prévoit que le ciel va continuer à s’assombrir pour SFR et que Free va s’assagir

Numericable prévoit que le ciel va continuer à s’assombrir pour SFR et que Free va s’assagir
 
BFM TV s’est procuré le plan d’affaires confidentiel élaboré par son acquéreur Numericable. Selon ces prévisions, SFR va continuer à perdre des abonnés et à voir son chiffre d’affaires et son résultat diminuer au cours des 2 prochaines années. Ainsi Numéricable prévoit une marge brute d’exploitation de 23,2% en 2015 soit "parmi les plus basses d’opérateurs de taille similaire en Europe, ce qui limite le risque d’une marge encore plus basse" est-il indiqué dans le document.
 
Selon les informations rapportées par BFM TV Numéricable « estime que SFR finira bien par atteindre un jour le fond de la piscine, puis renouera avec la croissance ». Le câblo-opérateur table pour cela sur une moindre concurrence de la part de Free, et sur la 4G. "Free a atteint désormais une masse critique dans le mobile, et n’a pas ajusté ses prix depuis son lancement début 2012".  En le document confidentiel de préciser : "l’offre 4G agressive de Free devrait avoir un impact plus limité que pour la 3G, car l’offre 4G de Free sera contrainte par les limites du réseau de Free en nombre d’antennes et en capacités de fréquences". 
 
le plan d’affaires confidentiel de Numéricable pour SFR (BFM TV)
 
Moins d’investissements pour le nouveau groupe 
 
Contrairement à ce que les dirigeants de SFR et Numéricable avaient laissé entendre, il y aura bien une baisse des investissements du nouveau groupe. Ainsi, le business plan indique que les économies du nouvel ensemble concernant les investissements s’évaluent à 150 millions d’euros, passant de 1,93 à 1,78 milliard entre 2013 et 2016. 
 
Numericable prévoit également de faire des économies en faisant migrer les abonnés SFR sur son réseau, lorsque celui-ci est disponible (cela concerne 50% du réseau SFR) ce qui permettra de ne plus payer la location de la boucle locale à Orange. 
 
Numericable table par ailleurs sur une augmentation de la facture moyenne des abonnés SFR de 7€, grâce à "la vente aux clients SFR des services de Numericable tels que la télévision premium".