Le “phubbing” s’amplifie à l’heure des smartphones et de l’internet mobile

C’est un néologisme et une pratique de plus en plus récurrente, les parents sont souvent exaspérés de voir leurs enfants leur infliger cette pratique.

Pour les accrocs aux smartphones, ils ne se rendent pas compte de cette pratique qui consiste à "snober" la personne qui vous parle en continuant de consulter son smartphone. Réception d’un SMS, consultation d’une application, jeux, tous les prétextes sont bons pour ces accrocs aux smartphones qui en oublient leur entourage. Selon un sondage Ifop 58 % des détenteurs de Smartphone sont accroc et un quart consultent leur mobile plusieures fois par heure.

 
En moyenne les Français passent 1h20 par jour sur leur terminal, sans forcement l’utiliser pour téléphoner. Le phénomène touche de plus en plus de personnes, y compris au gouvernement qui a décidé de sévir. 
 
Depuis la semaine dernière les ministres ont ordre de ne plus allumer leur téléphone pendant les réunions à l’Elysée : une décision du Président de la République qui l’a imposé au conseil des Ministres. Pour le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, désormais "chacun aura à discuter et à écouter ce qui se dit".
 
Pour répondre à ce phénomène qui privilégie le numérique aux conversations en réel, Guillaume Villemot a également créé la Journée Nationale de la Conversation qui a lieu aujourd’hui accompagné d’un festival qui durera jusque dimanche à Paris, Lille et Ajaccio. Pour lui, "a cause des smartphones, les gens sont connectés en permanence, mais ils ne se parlent plus."
 
Et vous êtes vous un "phubber" qui s’ignore ?
 
Source : Le Parisien