Découvrez le siège de Free, qui s’est transformé en centre d’appels et studio pour le Sidaction

Découvrez le siège de Free, qui s’est transformé en centre d’appels et studio pour le Sidaction
 
Durant tout ce week end, le siège de Free a accueilli l’organisation du Sidaction. Un des plateaux de Centrapel (soit 80 postes) était ainsi totalement dédié à la réception des appels du 110, le numéro à composer pour faire ses promesses de dons. Pour précision, ce plateau n’est pas utilisé habituellement le week end et cette mise à disposition de locaux n’a en rien perturbé le fonctionnement de la hotline de Free.
 
 
Plusieurs directs ont eu lieu sur France 2 depuis le siège de Free. Si vous avez vu ces duplexs à la télévision ce week end, vous n’avez certainement pas remarqué qu’il s’agissait du centre d’appel de Free, puisque il n’est bien sûr pas question de faire de la publicité pour une marque. La mise à disposition des locaux et de la logistique n’a pour but que d’aider la cause défendue par le Sidaction. 
 
Les salariés de Free en première ligne
 
La particularité de l’organisation du Sidaction chez Free est qu’elle est entièrement réalisée par les salariés, qui donnent de leur temps bénévolement pour tout mettre en place et former les bénévoles qui répondent au téléphone. Et c’est beaucoup de travail puisqu’il faut entièrement réaménager une des plateaux d’appels du siège de Free, au 8 rue de la Ville l’évêque à Paris, organiser l’inscription et l’accueil des bénévoles, gérer les relations avec l’organisation du Sidaction et de France Télévisions, etc.
 
 
Tous les services de l’entreprise sont mis à disposition des organisateurs, et Free a également fait appel à une entreprise externe pour aider les salariés dans l’aménagement du centre d’appels qui était destiné au Sidaction. Outre la mise a disposition de ce plateau, Free fournit également les repas, les collations et les boissons pour les bénévoles.
 
 
De son coté, France Télévisions s’occupe de toute l’organisation des retransmissions en direct. Un plateau TV a ainsi été aménagé au cœur du centre d’appel et un car régie était sur place pour s’occuper de la diffusion. 
 
 
 
Durant ce week end, chacun avait un rôle bien défini, outre les équipes de France 2 et les organisateurs, il y avait d’une part les « T-shirts rouges » tous salariés de Free (qui étaient donc bénévoles pour l’occasion), qui s’occupaient de former les bénévoles à la prise d’appels. Les bénévoles qui récoltaient les promesses de dons étaient eux en T-shirt rouge et blanc. Il s’agit pour partie de salariés de Free, mais également de centaines de personnes venues donner de leur temps pour cette noble cause. 
 
Pour deuxième fois, les duplexs étaient en direct depuis le siège de Free
 
Depuis 7 ans, Free met à disposition du Sidaction un de ses plateaux d’appels, et pour la deuxième année consécutive, l’opérateur accueillait les duplexs diffusés sur France 2. Plusieurs animateurs de France télévisions se sont ainsi succédés au cours de la journée. Durant la soirée de samedi, on a pu voir par exemple Bruno Guillon, animateur sur France Télévisions et Fun Radio, qui animait le duplex depuis le centre d’appels du Sidaction. Des animateurs qui n’hésitaient pas à mettre l’ambiance au milieu des bénévoles même lorsque les caméras ne tournaient pas. 
 
 
 
Photos : Free