Free annonce disposer de 229 NRO dans les zones très denses, soit un potentiel de 3,4 millions de prises

Free annonce disposer de 229 NRO dans les zones très denses, soit un potentiel de 3,4 millions de prises
 
Free ne communique pas souvent sur le déploiement de son réseau FTTH. On a en apprend cependant un petit peu plus aujourd’hui au travers de son document de référence. Ainsi, Free annonce que dans les Zones Très Denses, au 31 décembre 2013, il détenait 229 sites (NRO), représentant un potentiel de couverture d’environ 3,4 millions de prises. Au cours de l’année 2013, le Groupe a concentré ses moyens de productions sur le raccordement des immeubles mis à disposition par les opérateurs tiers au travers des accords de mutualisation, sur les zones déjà déployées horizontalement. Malgré tout, cela ne veut pas dire qu’il y a des abonnés connectés sur chacun de ces NRO (francois04 comptabilise 114 NRO disposant d’abonnés), ni même que tout le déploiement horizontal et vertical est terminé.
 
Par ailleurs, en dehors de ces Zones Très Denses, Free, en août 2012, a été le premier opérateur à souscrire à l’offre de l’Opérateur historique d’accès aux lignes FTTH en dehors des Zones Très Denses, et à s’engager à cofinancer certaines des agglomérations proposées par l’Opérateur historique. Cette offre permet à chaque opérateur d’acquérir et donc de cofinancer le déploiement à hauteur de la part de marché locale souhaitée. Cette mise en commun des moyens permet de déployer un réseau unique et mutualisé entre les répartiteurs optiques et les abonnés, et de desservir ainsi une population plus large. En 2013, le Groupe a intensifié sa participation au cofinancement du déploiement en dehors des Zones Très Denses en portant son engagement total sur une soixantaine d’agglomérations, représentant plus de 4 millions de logements déployés d’ici 2020.
 
Free précise qu’en « déployant sa propre boucle locale en fibre optique, le Groupe devient ainsi propriétaire de l’ensemble des infrastructures jusqu’à l’abonné, ce qui lui permet d’être totalement indépendant de l’Opérateur historique, de maîtriser pleinement la qualité de service et la relation abonné, ainsi que de permettre à ses abonnés d’accéder à une technologie permettant de répondre aux besoins croissants en bande passante. Ce déploiement s’inscrit dans la continuité logique de la stratégie du groupe Iliad, consistant à investir dans le déploiement de ses propres infrastructures, afin d’accroître ses niveaux de marge et sa rentabilité. »