Bouygues lance une nouvelle rallonge pour le rachat de SFR à 15 milliards en cash

Bouygues lance une nouvelle rallonge pour le rachat de SFR à 15 milliards en cash

Nouveau coup de théâtre dans les télécoms, Bouygues améliore à nouveau son offre pour racheter SFR et "arracher le bébé" des griffes de Numericable.

Cette fois, Bouygues propose 15 milliards d’euros en cash et 10 % du nouvel ensemble pour Vivendi, soit une augmentation de 1,8 milliards par rapport à son offre précédente

Bouygues a fédéré autour de son projet des partenaires industriels et institutionnels qui investiront 2,85 milliards d’euros dans la nouvelle entité. Ces investisseurs incluent entre autres AXA, la Caisse des Dépôts et Consignations, GIMD (famille Dassault), JC Decaux Holding (famille Decaux), GIC (Fonds souverain de Singapour), Ontario Teachers’ Pension Plan Board, la famille Pinault et Reuben Brothers Ltd.

Bouygues, qui investira 850 millions d’euros en complément de l’apport de sa participation dans Bouygues Telecom, sera l’actionnaire de contrôle du nouvel ensemble, avec 51% du capital de la nouvelle entité au closing, aux côtés de Vivendi (10%) et des autres partenaires industriels et institutionnels (39%).
.
L’introduction en Bourse du nouvel ensemble est prévue dès réalisation de la fusion. La création de valeur pour les actionnaires de Bouygues resterait fort.

Bouygues souligne "la qualité de ce tour de table, constitué pour moitié environ d’investisseurs internationaux, et souligne la pertinence du projet industriel de Bouygues et la création de valeur qui y est associée."