Vivendi refuse « l’intrusion perturbatrice » d’un huissier, mandaté par l’Association de défense des actionnaires minoritaires

Vivendi refuse « l’intrusion perturbatrice » d’un huissier, mandaté par l’Association de défense des actionnaires minoritaires

Pour rappel, l’ADAM est montée au créneau en se fendant d’une lettre à Jean René Fourtou, président du conseil de surveillance de Vivendi pour lui « demander d’assurer la transparence de l’information en publiant les deux offres, telles qu’elles ont été adressées à Vivendi ». Pour l’association, l’offre de Numéricable n’a pas obtenu le succès boursier escompté : « L’action Vivendi montre clairement que le marché n’a pas accueilli avec enthousiasme le choix du conseil de surveillance de Vivendi pour l’offre de Numericable ».

L’ADAM a également demandé des informations concernant les prises de décisions au sein du conseil de surveillance et souhaite savoir si Vivendi à mandaté les conseils « d’un expert réellement indépendant – c’est-à-dire n’appartenant ni directement ni indirectement au syndicat bancaire qui finance l’opération ».

Merci à Mikl99