Libération :le rachat par le trio “BNP” s’éloigne au grand dam de certains salariés.

Alors que le quotidien subit une nouvelle crise financière, les actionnaires actuels de Liberation viennent de mettre la main au portefeuille pour sortir le journal de sa situation délicate.

Bruno Ledoux, à l’occasion du conseil de surveillance du journal, a déjà promis un prêt de 4 millions d’euros et 14 autres millions pour restructurer le quotidien et lui donner un nouvel élan.

Ils espère également qu’un pool d’investisseur viendra complêter l’offre mais annonce que pour le moment "aucun partenaire ne s’est manifesté de manière concrète."

Rien non plus du côté du trio Bergé, Niel, Pigasse qui avaient par l’intermédiaire de Matthieu Pigasse estimé qu’ils se pencheraient sur le dossier Libération que dans le cas où le quotidien déposerait le bilan. Il n’en est rien pour le moment, cette perspective s’éloigne même, presque avec le regret de certains journalistes du quotidien qui estiment qu’ils auraient préférés plutôt que de "rester entre les mains d’actionnaires auxquels nous n’avons plus confiance."

Source : Le Figaro